Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières Vu du pont *****

Vu du pont *****

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

VU DU PONT

Texte ARTHUR MILLER
Traduction MARYSE WARDA
Mise en scène LORRAINE PINTAL
Distribution Frédérick Bouffard, Paul Doucet, Maude Guérin, Maxime Le Flaguais, François Papineau, Martin-David Peters, Mylène St-Sauveur, Frédérick Tremblay

Du 14 novembre au 9 décembre

CRITIQUE

Un décor qui devient tour à tour un quai où les bateaux accostent, le bureau d’un avocat et l’appartement d’Eddie Carbone, débardeur de métier. Il y vit avec Béatrice, sa femme, et Catherine, sa nièce, qu’il a élevée et qui a maintenant 18 ans. Deux cousins de Béatrice débarquent illégalement à New York dans les années 50, années de grande migration italienne. Le couple décide de les accueillir le temps qu’ils se placent et puissent soit retourner dans leur Italie natale ou devenir citoyens américains.L’un d’eux est célibataire. La jeune Catherine en devient amoureuse et veut l’épouser. Eddie Carbone déteste le jeune homme et jure qu’il ne veut épouser la jeune fille que pour devenir citoyen. Comme dans tant de familles, l’homme est roi. Son rôle de gagne-pain lui permet de dominer les deux femmes et de décider de leur avenir. Le machisme parfaitement bien intégré quoi. Je ne vous en dis pas plus, sinon que le dénouement est tragique.

François Papineau est excellent dans le rôle d’Eddie, parfois tendre mais aussi très dur. Maude Guérin, joue parfaitement le rôle de l’épouse italienne. La fraîcheur de Mylène St-Sauveur correspond à la jeunesse de Catherine et elle la joue très bien. Maxime Le Flaguais (Marco), a le physique du gars solide qui peut travailler sur les quais tandis que son frère Rodolpho, interprété par Frédérick Tremblay, a les cheveux blonds et un physique plus délicat. Et il chante. Tout pour déplaire à Eddie. Paul Doucet est l’avocat de tout ce pauvre monde et agit en narrateur entre les scènes. Martin-David Peters et Frédérick Bouffard interprètent également bien leurs rôles de soutien.

Parfaitement réussie, tant dans la mise en scène que l’interprétation, la pièce nous tient en haleine jusqu’à son dénouement dramatique. Du grand Arthur Miller.

*****

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

VU DU PONT
Durée du spectacle
1 h 55, sans entracte

AU THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE
84 rue Sainte-Catherine Ouest
Réservations 514.866.8668 ou
http://www.tnm.qc.ca/piece/vu-du-pont/?utm_campaign=Vudupont&utm_medium=email&utm_source=emark

Crédit photo: Yves Renaud

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel