Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières TRANSFORMATION: LOVE de retour au Musée

TRANSFORMATION: LOVE de retour au Musée

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

TRANSFORMATION : LOVE DE RETOUR AU MUSÉE
Une ÉducExpo réalisée par des jeunes en faveur d’un monde sans violence

Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière
du Musée des beaux-arts de Montréal
Espace d’exposition J.A. DeSève
du 6 février au 31 mars 2019
Entrée libre

Photo : Satteva Olatunde

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et LOVE (Québec) présentent Transformation : LOVE de retour au Musée. Cette ÉducExpo rassemble des photographies réalisées par des adolescents et de jeunes adultes dans le cadre d’un programme qui a pour objectif de les inciter à bâtir une société dénuée de crainte et de violence.

À l’été 2018, un groupe de participants au programme LOVE (Québec) se sont réunis au Musée durant deux semaines pour parler d’art et d’enjeux de société. S’appuyant sur l’introspection et la communication, ces rencontres les ont amenés à explorer le thème de l’identité et partager leurs messages de non-violence. Elles leur ont permis également de développer leur autonomie et leur empathie, et de cultiver leur sentiment de réussite et leur estime de soi.

Ces jeunes âgés de 13 à 21 ans ont visité les collections et la grande exposition alors à l’affiche, D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face d’hier à aujourd’hui, qui étudiait l’évolution des perceptions identitaires, esthétiques et culturelles. Avec le soutien de l’artiste Moridja Kitenge Banza – également responsable des programmes éducatifs Cultures du monde et vivre-ensemble au MBAM  –, ils ont de plus réalisé des œuvres photographiques et rédigé des textes d’accompagnement, aujourd’hui dévoilés au public, dans lesquels ils témoignent de leurs réflexions et de leur désir d’inspirer la tolérance, le respect et la paix.

Cette présentation résulte du cinquième partenariat entre LOVE (Québec) et le Musée dans le cadre de son programme Le Musée en partage, qui fête ses 20 ans cette année. Grâce à ce programme d’accessibilité et d’inclusion, des milliers de citoyens montréalais défavorisés, dont des jeunes vulnérables, peuvent accéder gratuitement aux programmes éducatifs du MBAM. Cette initiative exceptionnelle permet également à des responsables de groupes de collaborer avec les éducateurs du Musée à la création de programmes tels que celui-ci réalisé avec LOVE (Québec).

« L’art a le pouvoir de favoriser le dialogue, la résilience et une meilleure compréhension de l’autre. Grâce à cette collaboration entre l’organisme LOVE (Québec) et le MBAM, de jeunes citoyens ont transformé positivement leur expérience de la violence et, à travers leurs créations, nous ouvrent une fenêtre sur leur univers », affirme Thomas Bastien, directeur de l’Éducation et du Mieux-être au MBAM.

« Depuis 25 ans, l’organisme montréalais à but non lucratif LOVE (Québec) offre aux jeunes à risque des moyens de s’épanouir et de changer radicalement leur trajectoire de vie grâce à des projets éducatifs novateurs qui les aident à surmonter leurs difficultés en nourrissant leur intelligence émotionnelle. Essentiels et efficaces, les programmes de LOVE (Québec) font émerger des leaders communautaires mobilisateurs dont l’avis mérite d’être entendu », ajoutent Joseph Allen et Justin Gaurav Murgai, codirecteurs généraux de LOVE (Québec).

Remerciements
L’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière n’aurait pu voir le jour sans le généreux soutien de la Fondation de la Chenelière. Le programme Le Musée en partage est rendu possible grâce au soutien majeur de Bell et de la Fondation J.A. DeSève, en collaboration avec la Fondation familiale Trottier, et grâce à l’apport des partenaires DeSerres, Great-West, London Life et Canada-Vie.

À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Avec 1,3 million de visiteurs par année, le MBAM est l’un des musées les plus fréquentés au Canada. Il se classe au 8e rang des musées les plus visités en Amérique du Nord. Ses expositions temporaires aux scénographies originales croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées aux quatre coins du monde, tandis que sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq pavillons, comprend l’art international, les cultures du monde, l’art contemporain, les arts décoratifs et le design, ainsi que l’art québécois et canadien. Le Musée a connu une croissance exceptionnelle au cours des dernières années avec l’inauguration de deux nouveaux pavillons : le pavillon Claire et Marc Bourgie, en 2011, et le pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, en 2016. Le complexe du MBAM est par ailleurs doté d’une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie, ainsi que d’un auditorium et d’une salle de cinéma. Le MBAM est en outre l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais diffusés à l’international. Enfin, le Musée abrite l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, qui permet la mise en œuvre de projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie. mbam.qc.ca

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel