Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières The Stolen Show de *** l/2

The Stolen Show [xspectacle] de [bjm_danse] *** l/2

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Jusqu’au 26 novembre 2005

Présenté à guichet fermé au Théâtre du Nouveau Monde en septembre 2004, The Stolen Show [xspectacle] de [bjm_danse] présenté par Danse Danse a repris l’affiche à Montréal.

Direction artistique [bjm_danse] : Louis Robitaille
Chorégraphie : Crystal Pite
Musique : Owen Belton
Conception des costumes : Anne-Marie Veevaete et Crystal Pite
Conception des éclairages : Daniel Ranger et Crystal Pite

Le spectacle se divise en trois parties.

La première partie intitulée Shorts Works est une série de 24 tableaux où les danseurs expriment une émotion par le mouvement, sans aucun accessoire. Seule la musique rythme leur gestuelle laissant à chaque spectateur le soin d’imaginer le décor. La musique est parfaite et la réalité de chaque danseur y colle à merveille. Notre imagination a très peu à faire pour nous transporter dans ces 24 mondes différents et recréer le décor autour des danseurs.


La deuxième partie [xspectacle] – The Stolen Show se divise vraiment en deux, en début, je me suis cru sur le quai d’un port où la vie bat intensément. Les danseurs se retrouvent confrontés les uns aux autres, comme s’ils réglaient physiquement leurs problèmes de canailles. La chorégraphie de ce ballet-bataille est très réussie.

La troisième partie du spectacle allie danse et coquinerie. Cette partie du spectacle est drôle mais tient davantage du cabaret. Les artistes accomplissent les mouvements à merveille. Malheureusement, pour moi l’envoûtement ressenti au début du spectacle avait disparu.

À la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau
300 de Maisonneuve Est

Billets disponibles à partir de 35 $ au guichet du Centre Pierre-Péladeau au (514) 987-6919 et via le réseau Admission au (514) 790-1245.

l/2
0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel