Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières Saison 2018-2019 du Théâtre Denise-Pelletier

Saison 2018-2019 du Théâtre Denise-Pelletier

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Théâtre Denise-Pelletier

55e saison, 14 spectacles, de Rabelais à Tremblay

La saison 2018-2019 du Théâtre Denise-Pelletier, élaborée par son directeur artistique Claude Poissant, incarne un espace de fiction et de réel où il fera bon s’égarer. À travers l’art et la liberté, l’éducation a tracé son chemin dans cette programmation, rappelant le double chapeau que porte le TDP, auprès de la jeunesse et du spectateur-citoyen. Les plumes au cœur de cette saison, de l’écriture à la traduction, sont : Marie-Christine Lê-Huu, François Rabelais et Gabriel Plante, Clara Prévost, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, Michel Tremblay, Marc-André Brunet, Emily Pearlman et Danielle Le Saux-Farmer, Claudio Tolcachir et Catherine Beauchemin, Ingmar Bergman et le duo Félix-Antoine Boutin et Sophie Cadieux, Jasmine Dubé, Henrik Ibsen et Rébecca Déraspe, Tom Schulman et Maryse Warda, Steve Gagnon, puis les adolescents du Scriptarium. La table est mise, prenez place!

La prochaine saison du TDP s’ouvrira ainsi à la Salle Denise-Pelletier sur François Rabelais (1494-1553), homme de la Renaissance, précurseur de la forme romanesque, provocateur inné et faiseur de langage. Défenseur de l’éducation, ce philosophe croyait nécessaire au XVIe siècle de réformer la manière d’ingérer toute substance, même intellectuelle. Devinait-il que son univers démesuré traverserait les époques et saisirait encore, près de cinq siècles plus tard, nos consciences et notre morale ? Les PROUESSES ET ÉPOUVANTABLES DIGESTIONS DU REDOUTÉ PANTAGRUEL de Rabelais deviennent ici celles de l’auteur Gabriel Plante, du metteur en scène Philippe Cyr et d’un quatuor de comédiens capables de grands discours, d’irrévérence et d’hilarité : Paul Ahmarani, Nathalie Claude, Renaud Lacelle-Bourdon et Cynthia Wu-Maheux. À l’affiche du 26 septembre au 20 octobre 2018.

Du 7 novembre au 5 décembre 2018, une pièce du grand Michel Tremblay, absente des scènes montréalaises depuis 20 ans : BONJOUR, LÀ, BONJOUR, créée en 1974. Tragédie chorale à l’humour acéré, la pièce se déploie en 31 brefs tableaux qui esquissent de l’un à l’autre un chemin de la réprobation à la tolérance, dans un Québec en quête de reconnaissance. Attachante, fatiqante et cruelle, la famille de Serge et Nicole nous trouble comme elle a troublé Claude Poissant, metteur en scène comblé qui s’offre ici son premier rendez-vous avec un texte de Tremblay. Et pour le combler davantage, il s’entoure d’une distribution inspirante : Gilles Renaud, qui rejoue la pièce 44 ans plus tard, Sandrine Bisson, Mireille Brullemans, Francis Ducharme, Annette Garant, Diane Lavallée, Mylène MacKay et Geneviève Schmidt.

Le Suédois Ingmar Bergman est un cinéaste phare du XXe siècle, et FANNY ET ALEXANDRE, un de ses chefs-d’œuvre, réalisé en 1982. Fanny et Alexandre, c’est la naissance d’un créateur dont le regard allumé débusque les désirs, la morale et les peurs d’une famille ébranlée. Les créateurs Félix-Antoine Boutin et Sophie Cadieux mettent en scène une troupe de neuf interprètes pour raconter les plus troublants chapitres de cette fresque, traçant les justes sentiments qui voyagent entre mensonge et vérité, et qui créent la vie. À l’affiche du 30 janvier au 23 février 2019, avec Luc Bourgeois, Rosalie Daoust, Annette Garant, Ariel Ifergan, Renaud Lacelle-Bourdon, Steve Laplante, Patricia Larivière, Ève Pressault et Gabriel Szabo.

Pour terminer la saison à la Salle Denise-Pelletier, une ode à l’éducation et à l’art, un pont entre la raison et l’émotion, d’après le film culte de Peter Weir, dans une adaptation du scénariste Tom Schulman et une traduction de Maryse Warda : LA SOCIÉTÉ DES POÈTES DISPARUS. En plein cœur d’une Amérique conservatrice, l’inoubliable M. Keating, professeur de littérature à la pédagogie anticonformiste, transformera à jamais les vies de ses étudiants. Le metteur en scène Sébastien David s’attaque ici à une œuvre qui a marqué son adolescence. Mustapha Aramis, Jean-François Casabonne, Patrice Dubois, Maxime Genois, Stéphane Jacques, Simon Landry-Désy, Étienne Lou, Anglesh Major, Alice Moreault et Émile Schneider feront revivre la Welton Academy. Du 20 mars au 17 avril 2019.

À la Salle Fred-Barry :

choc des idées, entre répertoire et création

Du 11 au 29 septembre 2018 prend l’affiche un spectacle célébrant la parole incandescente de deux esprits libres, signé Marie-Christine Lê-Huu et mis en scène par Benoît Vermeulen. JE CHERCHE UNE MAISON QUI VOUS RESSEMBLE – À la mémoire de Pauline Julien et Gérald Godin transcende récital et docufiction pour la suite du monde. Avec Catherine Allard, Gabriel Robichaud et les musiciens Gaël Lane Lépine et Alexandre Tremblay. Collectif de la Renarde et Théâtre les Gens d’en bas.

Suivra, du 9 au 27 octobre 2018, LA PLACE ROUGE, un premier texte de Clara Prévost mis en scène par Isabelle Leblanc, qui trouve sa source au cœur de l’œuvre d’Anton Tchekhov. Réunies après des années de silence, Elena et Sonia s’apprêtent à saluer la mémoire de leur mère musicienne, pendant qu’un réfugié, Hakim, cherche à faire sienne sa terre d’accueil. Avec Chadi Alhelou, Yann Aspirot, Lync-Adams Caspy Paulotte, Joanie Guérin, Clara Prévost, Rebecca Vachon et la musicienne Lucie Dubé. Productions Fil d’or.

Dogme pour les uns, chemin de croix pour les autres, l’orthographe est un sujet qui déchaîne les passions. Conférence-spectacle pop et iconoclaste, LA CONVIVIALITÉ met en scène deux acteurs-professeurs, les Belges Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, qui questionnent l’orthographe et la langue française dans ce qu’elles ont de plus intimes et de plus politiques. Découvert lors du Festival Off d’Avignon en 2017, porté par deux excellents vulgarisateurs, ce spectacle joyeux et subversif rallie avec ingéniosité l’éducation et l’art. Du 30 octobre au 10 novembre 2018.

Du 13 novembre au 1er décembre 2018, le Théâtre Tombé du Ciel présente TEMPS ZÉRO de Marc-André Brunet, dans une mise en scène de Charles Dauphinais. Bouleversé par sa première rupture, Daniel prend le large, laissant famille et amis sans nouvelles. Road movie théâtral, Temps zéro file à vive allure sur la mince ligne entre transgression et émancipation. Avec Marc-André Brunet, Ariane Castellanos, Marie-Ève Laverdure, Joakim Robillard et Véronic Rodrigue.

Rien ne sera plus comme avant au pays des Je-me-souviens. AVANT L’ARCHIPEL d’Emily Pearlman, dans une mise en scène de Joël Beddows, bâtit et déconstruit avec minutie une précieuse mythologie, celle des premiers émois amoureux. Récipiendaire du prix Coup de Foudre Réseau Ontario, ce conte drôle et tragique est porté par Danielle Le Saux-Farmer – à qui l’on doit aussi la traduction – et André Robillard. Du 4 au 19 décembre 2018, présenté par L’Irréductible Petit Peuple, en coproduction avec le Théâtre la Catapulte et le Théâtre français de Toronto.

2019 s’ouvre avec LES COLEMAN-MILLAIRE-FORTIN-CAMPBELL, pièce mordante de l’Argentin Claudio Tolcachir, traduite et adaptée par Catherine Beauchemin. Avec trois générations sous le même toit, les conflits sont légion et l’eau chaude vient à manquer. Le Théâtre à l’eau froide offre ainsi au metteur en scène Louis-Karl Tremblay de creuser la veine de la cruauté ordinaire. Du 22 janvier au 9 février 2019, avec Catherine Beauchemin, Louise Cardinal, Luc Chandonnet, Daniel D’Amours, Muriel Dutil, Kariane Héroux-Danis, Simon Landry-Désy et Olivier Turcotte.

Grâce à LASCAUX, l’auteure Jasmine Dubé nous entraîne aux origines de l’humanité, en complicité avec Pierre Robitaille, avec qui elle partage la mise en scène. Avec leurs deux compagnies aguerries, ils marient jeu d’acteur, théâtre d’ombres et marionnette, pour qu’advienne l’univers de Madeleine et son fils Lascaux, prisonniers d’une caverne occupée par une tortue millénaire. Présenté du 12 février au 2 mars 2019 par le Théâtre Bouches Décousues et le Théâtre Pupulus Mordicus. Avec Éva Daigle, Jules Ronfard et Marjorie Vaillancourt.

Le printemps s’éveillera avec UNE MAISON DE POUPÉE modernisée, sans corsets ni domestiques. L’auteure Rébecca Déraspe et le metteur en scène Benoit Rioux s’approprient ce chef-d’œuvre d’Henrik Ibsen dans une langue d’ici et des échos d’aujourd’hui. Une production de la Shop royale à l’affiche du 12 au 29 mars 2019. Avec Kim Despatis, Marie-Pier Labrecque, Simon Pierre Lambert, Mathieu Lepage et Jean-Philippe Perras.

Nouvelle aventure pour l’auteur et metteur en scène Steve Gagnon, HARMATTAN – Pour qu’il y ait un début à votre langue s’inspire librement des grands romans du Québécois Sylvain Trudel, Le souffle de l’harmattan et Du mercure sous la langue. Harmattan prend ici la forme du sacré pour parler d’une jeunesse en furie, en quête d’une terre de liberté. Avec Marie Soleil Dion, Jean-Michel Girouard, Linda Laplante, Julie McClemens, Daniel Parent, Claudiane Ruelland, Jonathan St-Armand et Richard Thériault. Une production du Théâtre Jésus, Shakespeare et Caroline, du 2 au 20 avril 2019.

LE SCRIPTARIUM 2019 clôt la saison de la Salle Fred-Barry, du 25 avril au 10 mai 2019. Pour marquer l’an deux de ce laboratoire d’écriture pour adolescents, le Théâtre Le Clou convie Didier Lucien à guider les jeunes auteurs sur le territoire du rêve, celui qui hante nos nuits, transcende l’impossible, rejette toute censure et nous révèle à nous-mêmes. Ce spectacle unique sera mis en scène par Sylvain Scott, codirecteur artistique du Clou.

Le dévoilement de la 55e saison du TDP marque le début de la campagne d’abonnement auprès du grand public et du public scolaire. Les abonnements de saison et billets de spectacles sont en vente à compter du jeudi 12 avril 2017 à midi. Abonnement par téléphone, au 514 253-8974, ou en ligne : http://www.denise-pelletier.qc.ca

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel