Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières Les Chaises *****

Les Chaises *****

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

LES CHAISES

Texte EUGÈNE IONESCO
Mise en scène FRÉDÉRIC DUBOIS
Coproduction Théâtre du Nouveau Monde et Théâtre des Fonds de Tiroirs
Distribution JASMINE DAIGNEAULT, ALEX-AIMÉE MARTEL,
ROSALIE PAYOTTE, JEAN-FRANÇOIS GUILBAULT,
MONIQUE MILLER, GILLES RENAUD

CRITIQUE

Un fond de scène gris foncé où flottent deux petits nuages blancs. Un couple sur scène, mariés depuis 75 ans. Ils se connaissent si bien qu’ils savent à l’avance ce que l’autre va dire. Ils se racontent les mêmes histoires depuis longtemps, partagent la même crainte que leur maison entourée d’eau finisse par être submergée. Mon Chou est concierge, mais comme il aime le grand, le noble, il est devenu Maréchal… maréchal des logis. Elle, Tiramise, Ma Crotte,  se fait son écho. Elle l’admire et répète ce qu’il dit en jouant parfois sur les mots : pape papillon, papier. Voilà qu’il a une idée de génie qu’il veut partager car, bien sûr, cette idée sauvera le monde. C’est l’Orateur qui livrera son message. Ils invitent une foule de personnages à l’entendre et c’est là que la valse des chaises commence. Elles se multiplient et la scène en est bientôt remplie. Leur invitation a été entendue. Les Vieux reçoivent ces personnages imaginaires avec charme et gentillesse. Plus une chaise de libre, certains invités, imaginaires toujours, doivent rester debout sur les côtés. Finalement l’Orateur se présente et s’adresse à la foule.

Gilles Renaud et Monique Miller défendent magnifiquement ces personnages de Vieux, toujours amoureux, parfois un peu perdus, mais ayant chacun beaucoup de caractère. La mise en scène est d’une grande simplicité et d’une grande efficacité. Les chaises rouges se détachent bien sur le fond sombre. Les costumes de denim gris sont très réussis.  Le clou de la soirée, c’est le discours de l’Orateur auquel on ne comprend rien. Les Chaises a été écrit début des années 50, Ionesco faisait-il allusion à la folie qui s’est emparée du monde et a mené à la 2e guerre mondiale? Chose certaine, j’avais l’impression d’assister aux débuts d’une secte où le public serait subjugué par le message de l’Orateur qui m’a par ailleurs vraiment fait penser à Raël.

Les Chaises, une pièce qui frôle l’absurde mais étrangement nous rappelle notre fragile humanité.

*****
0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

LES CHAISES
Du 8 mai au 2 juin 2018
Mardi 19 h 30
Mercredi au vendredi 20 h
Samedi 15 h et 20 h

AU THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE
84 rue Sainte-Catherine Ouest
Réservations 514.866.8668 ou http://www.tnm.qc.ca

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel