Accueil Jocelyne Tourangeau Lumières Allô Montréal !

Allô Montréal !

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Allô, Montréal ! Les collections historiques de Bell 

Pleins feux sur l’évolution des communications à travers la téléphonie !

Une exposition présentée à Pointe-à-Callière du 17 février 2017 au 7 janvier 2018

Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, en collaboration avec Bell, est fière de présenter Allô, Montréal ! Les collections historiques de Bell une exposition hautement divertissante qui retrace l’évolution des communications à travers la téléphonie. L’exposition retrace la place qu’occupe le téléphone dans nos vies, depuis les débuts de cette formidable invention imaginée par Alexander Graham Bell en 1874 jusqu’à la révolution des communications numériques d’aujourd’hui.

Réalisée par Pointe-à-Callière à partir des riches collections privées de Bell, l’exposition offre un écrin ludique à un propos qui pose un regard historique, technologique et sociologique sur la téléphonie et l’influence de celle-ci sur la façon dont les gens – et les Montréalais assurément –  se parlent et parlent au monde. Plus de 250 objets, photographies, documents, extraits de chansons et de films d’archives témoignent de la fascinante histoire de cette invention. 

« Pour le 375e anniversaire de Montréal, nous avons choisi de réaliser une exposition qui campe le développement de la téléphonie depuis plus de 140 ans à partir de Montréal. Les innovations technologiques ont forgé nos communications et permis l’essor de notre ville. Pointe-à-Callière est fière de retracer l’évolution de la téléphonie d’aussi belle façon grâce à l’inestimable collection privée de Bell que nous remercions sincèrement », ajoute Francine Lelièvre, directrice générale de Pointe-à-Callière. 

« Bell est ravie de faire équipe avec Pointe-à-Callière pour célébrer le 375e anniversaire de Montréal en montrant comment une compagnie, fondée dans cette même ville en 1880, a influencé le paysage des communications modernes partout dans le monde, a expliqué Martine Turcotte, vice-présidente exécutive, Québec, Bell. En cartographiant l’évolution des communications à Montréal, des premiers appareils télégraphiques jusqu’à l’incroyable puissance des réseaux mobile et de fibre optique d’aujourd’hui, Pointe-à Callière a su créer une exposition attrayante et hautement divertissante autour de l’histoire de notre ville et de l’héritage de notre entreprise, incluant les nombreuses innovations passées et celles à venir. »

Une évolution sur 140 ans

Véritable périple au cœur de l’évolution de la téléphonie depuis plus de 140 ans, l’exposition s’attarde à montrer les premiers balbutiements de l’invention, la progression dans la technologie de l’appareil qui mènera à un nouveau mode d’interaction grâce au réseau filaire. Puis un pas de géant sera accompli avec l’implantation de la fibre optique. L’exposition met aussi de l’avant l’histoire des artisans qui ont contribué au développement de la téléphonie, plus spécifiquement à Montréal. 

Les thèmes de l’exposition traitent ainsi du développement des réseaux de communications, de la téléphonie mobile, des modes de vie liées à l’évolution du téléphone ainsi que du futur des communications. Au bout du compte, le visiteur aura eu un réel plaisir à remonter le fil du temps ! Et il sera amené à réfléchir à sa propre utilisation du téléphone et à la place centrale que celui-ci occupe dorénavant dans sa vie tout en découvrant les changements technologiques de cet appareil et les impacts qu’ils ont eus sur la manière de communiquer au fil des décennies. 

Objets de curiosités

Ce formidable voyage dans le temps se matérialise d’abord avec la présentation de « l’ancêtre » de téléphone, le télégraphe. Sont présentés au fil du parcours une panoplie d’appareils, magnifiques témoins des innovations technologiques, à commencer par celui inventé par Bell, ainsi que le standard à magnéto utilisé dans un central téléphonique de Montréal vers 1895 ou encore le standard à batterie centrale du début des années 1900. Puis vinrent le téléphone à cadran et le téléphone à clavier. Ça vous dit quelque chose ? Quant aux divers modèles, qui se souvient du fameux téléphone Princesse lancé en 1960 et destiné à la clientèle féminine ? Et que dire du modèle Vista 350,  mis sur le marché en 1996, qui permettait de voir apparaître le nom de notre interlocuteur ? 

Appareils vedettes

Parmi les objets vedettes présentés dans l’exposition, mentionnons le premier standard utilisé par le service des incendies de la ville de Montréal de 1884 à 1908. Et ce téléphone à magnéto utilisé à la Montreal Hunt Club, vers 1880, ainsi que le premier modèle de cabine téléphonique extérieure apparu en 1944. Un immense appareil, un standard à batterie centrale, fabriqué par Northern Electric and Manufacturing Company à Montréal au début des années 1900, frappera l’imagination par sa taille et sa complexité. Et que dire du téléphone Motorola de la série DynaTAC, apparu vers 1985, appareil lourd et peu pratique, de la première génération de téléphones cellulaires portatifs. On est loin des appareils modernes, légers et ultrapuissants d’aujourd’hui, qui ont aussi leur place dans l’exposition. 

On est aussi là pour s’amuser…

Formidable laboratoire de connaissances pour tous les publics, l’exposition offre aussi aux plus jeunes un espace de divertissement par les jeux dans lesquels ils doivent oeuvrer comme une téléphoniste dans les années 1920 pour mettre en communication le plus de gens possibles ; accomplir le travail d’un épisseur – ce technicien qui assemble les nombreux fils pour créer une connexion téléphonique – ; ou simplement composer un numéro sur un téléphone à cadran ! Les plus âgés découvriront, en arpentant la salle, des dizaines d’appareils téléphoniques qui ont traversé les époques, rappelant au passage des pans de leur quotidien d’il y a 20, 30, 50 ans ou même plus! 

Gaston, y’a l’téléfon…

L’exposition sera enrichie par des extraits de téléromans ou de publicités où le téléphone joue un rôle central, et qui sont présentés dans des cabines téléphoniques. On retrouve aussi, dans un espace central, un cadran téléphonique surdimensionné, où l’on peut entendre des capsules audio présentant des messages téléphoniques et des extraits de chansons, toujours en lien avec le téléphone, dont la divertissante Le Téléfon de Nino Ferrer dans une version revue par Patrick Zabé. Un standard téléphonique devient même, le temps d’un clic ou d’un texto, un espace pour réaliser un égoportrait avec téléphone cellulaire, bien entendu ! 

Une machine à défier le temps

Au bout du parcours, les visiteurs se seront véritablement amusés tout en percevant que, depuis ses débuts, la téléphonie s’est habilement développée pour faire du téléphone plus qu’un appareil à rythmer le quotidien des usagers : par toutes ses ramifications, il est devenu une formidable machine à défier le temps qui conditionne maintenant le rythme de notre quotidien et révolutionne le monde des communications. Qui plus est, à travers la découverte des différentes étapes d’innovation qui ont mené à l’essor de ce mode de communication, le visiteur comprend que le développement de la téléphonie aura eu, au fil des ans, une forte incidence sur sa vie au travail, en famille et en société.

Remerciements 

Allô, Montréal ! Les collections historiques de Bell est une exposition réalisée par Pointe-à-Callière en partenariat avec Bell qui possède la plus grande collection d’archives et de patrimoine reliée à l’industrie des télécommunications au Canada. Le Musée remercie également les commanditaires suivants : Hôtel InterContinental Montréal et La Presse. Dans le cadre du 25e anniversaire de sa fondation, Pointe-à-Callière offre l’accès gratuit à cette exposition du 19 mai au 20 juin 2017.

À propos de Pointe-à-Callière

Situé sur le lieu de fondation de Montréal, Pointe-à-Callière est le plus grand musée d’histoire de Montréal. Complexe muséal érigé sur une concentration de sites historiques et archéologiques d’envergure nationale, il permet de retracer de grands pans de l’histoire de Montréal, de 1350 à nos jours. Seul grand musée d’archéologie au Québec et au Canada, Pointe-à-Callière a été inauguré en 1992 à l’occasion du 350e anniversaire de la fondation de la ville de Montréal. Le Musée a pour mission de faire connaître et aimer l’histoire de la métropole du Québec et de tisser des liens avec les réseaux régionaux, nationaux et internationaux préoccupés d’archéologie, d’histoire et d’urbanité. Le Musée travaille actuellement à la réalisation d’un projet d’expansion qui mettra en valeur une dizaine de sites patrimoniaux et historiques regroupés sous l’appellation Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, un complexe culturel et touristique de classe mondiale. 

Pointe-à-Callière est subventionné par la Ville de Montréal.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here