Planète Québec
http://planete.qc.ca/graphologie/graphologie-5112003-53033.html

Graphologie

La ponctuation et la graphologie (suite)
Le Mercredi le 05 novembre, 2003

Bonjour à vous Jean-Paul,

J’aimerais savoir si les points sur les i ,les j et les accents importent en graphologie ?

Est-ce vrai lorsqu’une personne ne place jamais ses points que cela à uns signification?

Merci pour votre réponse.


Pour répondre à votre question, je vous dirais qu’en graphologie tous les signes importent et qu’il faut les placer dans leur contexte. La graphologie, c’est un comportement. Lorsque vous voyez une personne qui ne prend aucun soin des détails, bien elle montre une prédisposition de ce qu’elle est.

Si dans mon quotidien je me comporte sans délicatesse, sans jamais m’occuper des petites tendresses, il est assuré que cela influence ma personnalité, il en est de même dans l’écriture.

Voyons comment je réagis dans diverses situations devant la ponctuation.

1. Premier cas.

Lorsque les points et les accents sont placés avec précision.

Les idées qui me viennent en tête sont celles de l’exactitude, de l’attention, de la précision.
Dans ce cas je peux croire que le scripteur à le sens de la minutie, du détail du devoir et que c’est probablement une personne qui respecte les règlements et qui a le sens. Dans son orientation professionnelle, je pense que plus souvent qu’autrement cette personne pourrait avoir des inclinaisons ou des préoccupations scientifiques.

Mais comme toute médaille possède deux côtés, il se peut aussi que ce soit une personne de routine soit, c’est un genre qui n’agit que par habitudes acquises. Lorsque les points et les accents sont trop appuyés, nous sommes peut-être devant un perfectionniste plein de scrupules exagérés du moindre détail et des devoirs.

2. Deuxième cas.

Les points et les accents sont placés de façon imprécise ou irrégulière.

Nous avons des chances d’être devant un scripteur agité, qui est souvent imprécis dans les détails. J’imagine que sa chambre doit être dans un désordre. Les tâches sont souvent bâclées.

Manque de tranquillité. Inquiétude, nervosité, grande émotivité.
Personnellement, j’hésiterais à confier toute tâche importante et précise à une personne aussi irrégulière.

3. Troisième cas

Les points et les accents sont placés avant l’endroit où ils devraient être.

Les études de différents graphologues nous apprennent que nous sommes le plus souvent en présence de personnes qui voit la vie dans la facilité. Ici, c’est le royaume des dynamiques, des imaginatifs et des personnes spontanées.

Aussi certains graphologues interprètent ses signes comme étant ceux de l’imprévoyance. Dépenser maintenant et payer plus tard. Une nouvelle mode qui se répand de plus en plus.

4. Quatrième cas.

Les points et les accents sont légers, oubliés ou absents.

Ici, c’est la tendance à la négligence, qui apparaît avec toutes ses caractéristiques. Oublis fréquents.

Timidité, étourderie et insécurité Je dirais même paresse de l’attention , apathie,
Incapacité de comprendre la complexité des choses, tellement que l’agitation du sujet est grande qu’il lui est impossible de se concentrer.

5. Cinquième cas.

Les points et les accents sont placés sur la lettre suivante, je veux dire qu’ils sont placés après l’endroit qui leur échoit.

Ce qui marque ce signe, c’est l’indécision.

Le sujet tarde à se décider. Prudence , indécision et timidité. Pour prendre une décision, il à besoin d’être rassuré. Ce signe nous présente un scripteur qui vit dans l’inquiétude, l’hésitation ou la crainte.
6. Sixième cas.

Les points et les accents sont placés haut.

Notre personne loge dans les nuages. Idéalisme , sensibilité de l’esprit . Belle délicatesse et si en plus l’écriture est légère, petite et harmonieuse, nous pouvons être en face d’un poète.

Les gens qui vivent à la hauteur du ciel avec leurs accents et leurs points, ce sont aussi des mystiques qui sont guidés par un bel idéal religieux.

7. Les points et les accents sont vers la bas. Ma mère aurait
dit qu’ils ont la « fâle » basse J)

Ici on peut parler de gens aux idées pratiques et réalistes. Des gens qui ne s’énervent pas pour rien. Ce sont aussi dans la majorité des gens obéissants.

Attention lorsque ces points et ces accents naviguent ras le sol, nous pouvons nous questionner sur l’humeur de ce scripteur.

Trop d’humilité, ce n'est pas nécessairement bon pour le moral. Qu’en pensez-vous?

8. Lorsque les points, les virgules ou les accents nous semblent plus bas que la lettre et qu’on à l’impression qu’ils jouent à la cache-cache, il faut certes s’interroger.

Le plus souvent dans ces cas le moral est à reconstruire. Le découragement, la faiblesse et la dépression sont au rendez-vous. Appelez le psychologue! Je ris, c’est une façon de dire que nous sommes dans le rayon du pessimisme.

9. Les points qui sont des demi-lunes.

Roselyne Crépy, une graphologue que je consulte souvent nous dit que les points recourbés en forme de demi-lune marquent une inquiétude, un manque de tranquillité d’esprit. Allez savoir!

Pour sa part Augusto Vels, y voit une préoccupation et un penchant pour les autres.

10. Points qui sont des petits ronds, des petits cercles.

Vels nous dit qu’ils ont tendance à être un goût vers la décoration et aussi vers une pensée qui est obsédée.

Le choix de la forme d’un point en petit cercle c’est une marque graphique d’une personne qui tente de se libérer de ses conflits, tout en voulant les ignorer.
Ce petit cercle à la place du point peut exprimer un sentiment de délicatesse mêlé à une impression d’oppression, comme si le sujet se semblait étouffé par une exigence de la vie qui l’angoisse profondément.

Aussi, dans d’autres cas, ce petit cercle exprime un désir avide d’originalité. En forme de cercle les points sont symbolisent l’imagination, la fantaisie les fantasmes, les illusions au coin de la naïveté.

Voici pour la ponctuation…, mais, mais…

Ces petits gestes, les accents, la ponctuation, ils ne doivent jamais être observés indépendamment du contexte général de l’écriture.

Ils ne sont pas l’armature de l’analyse. Ils ne viennent que confirmer ou compléter les données de la réflexion graphologique. Il faut toujours les appréhender en tenant compte de la synthèse de l’analyse.

En gros, pour résumer, je dirais qu’une accentuation précise dans un graphisme dans un graphisme peu structuré le valorise. Que les accents et la ponctuation distribués de façon équilibrée et souple témoignent souvent d’un esprit clair, précis et lucide.

Les accents déformés ou placés n’importe où, nous révèlent un manque de réflexion, de l’impatience et quoi encore!

Voilà pour les accents et les points.

J’attends maintenant vos questions, afin que je puisse éclaircir ce texte.

Au plaisir.

Jean-Paul Gagné

















Planète Québec
http://planete.qc.ca/graphologie/graphologie-5112003-53033.html