Accueil bulletin Rêve 2007/04/23 lundi

2007/04/23 lundi

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Claude m’a écrit au sujet de ce livre d’Edouard Korenfeld, psychanalyste et psychothérapeute qui utilise l’interprétation des rêves de ses patients pour les soigner et que je vous ai fait découvrir dans un de mes bulletins.

Le message de Claude

J’ai lu votre dernier article sur l’interprétation des rêves par une ou psychothérapeute.

Il existe d’autres approches psychothérapeutiques qui disent que seule la personne qui rêve peut interpréter ses propres rêves, avec une aide bien sur. En effet si c’est une personne extérieure qui interprète il y a risque de subjectivité, car les interprétations sont différentes selon le psychanalyste ou le psychothérapeute. En particulier cette approche explique que c’est nous qui sommes dans tous les personnages ou les objets d’un rêve et cette approche peut mieux nous aider à comprendre.

© Claude Roques

Ma réponse

Je crois que certaines personnes en étroites communications avec nous peuvent être nos guides et connaître aussi bien que nous la signification de nos rêves mais c’est assez rare, il faut un degré évolué de spiritualité pour le faire et avoir étudié profondément les rêves et le rêve de la personne en particulier. Sinon pour la majorité d’entre nous je suis bien d’accord que la personne qui rêve est la meilleure interprète de son rêve.

Quand au fait que l’on se retrouve dans tous les personnages ou les objets d’un rêve je ne suis pas tout à fait d’accord. Un exemple me vient à l’esprit, quand des parents viennent rencontrer leurs enfants en rêve (après la mort) pour les rassurer ou leur faire part d’un dernier message. À ce moment je crois qu’il y a interaction entre l’âme du rêveur et celle de la personne décédée.

© Ginette Villeneuve.

p.s. : © Il est interdit de mettre les textes de mes bulletins sur vos sites, forums, groupes, news, etc. Bulletin réservé présentement pour cette liste d’envoi seulement.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel