Accueil bulletin L'environnement, ça me concerne L’eau des océans se trouble (2)

L’eau des océans se trouble (2)

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

On a vu, hier, que l’eau des océans se trouble parce qu’on les considèrent comme une poubelle.

Des dizaines de millions de sacs en plastique flottent entre deux eaux, asphyxiant les tortues, 400 à 4000 kilos de déchets s’échouent chaque année par kilomètre de côte, tandis que de nombreux kilomètres de filets et lignes de pêche reposent dans les profondeurs aux côtés des conteneurs.

Plus grave, entre 1946 et 1982, une douzaine de pays ont jeté en mer des milliers de fûts radioactifs enrobés de ciment et de bitume.

Ce mode de rejet, légal, n’a cessé qu’en 1982, mais n’est pas la seule pollution radioactive de l’océan.

L’Agence internationale pour l’énergie atomique a recensé pas moins de 31 naufrages de sous-marins nucléaires et autres accidents, notamment à proximité de Mourmansk, concourant à polluer le fond des mers.

Reboiser les forêts de la mer.

30% des récifs coralliens sont menacés d’ici 2040. Le corail, qui ne se développe qu’en symbiose avec une algue, est extrêmement vulnérable.

L’intérêt de cet animal qui n’occupe que 2% du fond des océans est pourtant stratégique pour la biodiversité car il abrite près de 25% des espèces marines.

Il est protégé par la convention de Washington. En 1995, l’initiative internationale pour les récifs coralliens a mis en oeuvre une protection et une gestion durables du corail visant à le préserver des atteintes du tourisme, de la pollution et du réchauffement planétaire, qui le fait blanchir et mourir.

DANGER TOUTEFOIS – Mais seulement 2% des récifs coralliens se trouvent dans des aires marines protégées.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel