Accueil bulletin L'environnement, ça me concerne 200 pays s’entendent à Montréal

200 pays s’entendent à Montréal

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Près de 200 pays ont décidé à Montréal d’accélérer de 10 ans l’élimination de substances nocives pour la couche d’ozone, ce qui contribuera en même temps à la lutte contre le réchauffement climatique.

Voici les principaux points de l’accord:

– L’accord conclu par quelque 190 pays accélère de dix ans l’élimination des HCFC (hydrochlorofluorocarbones), des substances nocives pour la couche d’ozone utilisées dans la réfrigération et la climatisation.

– La production des HCFC sera gelée en 2013 à son niveau de 2009-2010 et leur élimination complète est maintenant prévue en 2020 pour les pays développés et en 2030 pour les pays en développement, soit dix ans plus tôt que ce que prévoyait le protocole de Montréal, signé en septembre 1987.

– Les pays développés sont convenus de réduire leur production et leur consommation de 75% dès 2010, puis de 90% en 2015.

– Les pays en développement ont accepté pour leur part une réduction de 10% en 2015, de 35% en 2020 et de 67,7% en 2025.

– L’accord prévoit aussi que les pays en développement pourront continuer d’utiliser pendant la période 2030-2040 une petite quantité de HCFC, équivalant à 2,5% de leur consommation originelle, pour faire fonctionner, par exemple, de vieux climatiseurs arrivant en fin de vie.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel