Accueil bulletin La blague du jour Allocations Familiales

Allocations Familiales

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Allocations Familiales

Voici une sélection de lettres reçues au bureau des allocations familiales (les fautes d’orthographe sont toujours présentes ainsi que la ponctuation originale) :

Arrêter mon mari de sur vos dossiers, il est RIP.
Mon mari est mort pour le moment
Ma femme a été operé pour les os verts.
Elle est mère-fille et nourrit son enfant au sein sans pouvoir joindre les deux bouts.
Je vous écrit de la part de mon bébé mort le 2 juin
Si vous plaît débarqué ma Pauline dessus l’allocation pour qua travaille
Depuis que mon mari est mort, il n’y a plus de bêtes sur la ferme
Dites-moi à quel âge les enfants changent de prix
Nous avons eu un décès qui recevait le chèque d’allocation
J’ai été obligé de lui oter le lait qu’il bouvait
Je suis dans les mains du docteur depuis que mon défunt marie est mort
Vous avey coupé ma petite Thérèse en mai.
Taché de lui arrangé cela pour l’autre mois
J’accuse reception de ne pas avoir reçu mon chèque
Je ne suis pas bien forte mais j’ai une santé de fer.
Donné moi la raison dans lequel je ney pas encore reçu le reculage de mon François
Mon garçon a travaillé dans une chop de viande sur un bicig.
J’ai été malade d’une maladie de naissance
J’espère cher monsieur que vous allé réparé votre trompe.
J’ai depuis le 4 octobre un petit garçon qui forme le é de la même série.
Il est mort le 7 mai et enteré le 10 par accident.
Mon petite garçon a poigné une confection de poumons
J’ai dépense beaucoup pour elle: des lunettes qu’elle sera obligé de porter toute sa vie parce qu’elle a un défaut d’image.
J’en ai 4 avec moi et mon dernier est encore dans les mains de ma soeur
Pouvez-vous me dire si une femme qui a eu quinze enfants et qui a laissé son mari pour un s’accoter à un vieux garçon qu’elle a eu un enfant avec lui, a-t-elle droit aux allocations.
J’ai bien confiance en mes enfants, et mon mari davantage puisqu’il est incapable de sortir depuis neuf ans qu’il est paralysé.
Mes enfants souffre de chaussures.

À demain pour la suite…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel