Accueil bulletin Je t'aime 2007/04/22 dimanche

2007/04/22 dimanche

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Léo Ferré
PARIS, JE NE T’AIME PLUS

Paris en crêpe de Chine comme un chagrin d’asphalte
Et les trottoirs vaincus par la téléfaction
La foule qui va boire à la prochaine halte
Je m’arrête toujours pour voir passer les cons

Paris, je ne t’aime plus

Les guitares à Paris ne sont plus espagnoles
Elles jouent le flamenjerk branchées sur le secteur
Comment veut-tu petit danser la Carmagnole
Si t’as rien dans les mains, si t’as rien dans le coeur

Paris, je ne t’aime plus

Entends le bruit que font les Français à genoux
Dix ans qu’ils sont plié, dix ans de servitude
Et quand on vit par terre on prend des habitudes
Quand il se lèveront nous resterons chez nous

Paris, je ne t’aime plus

Paris du 1er mai avec ses pèlerines
Et le beau syndicat qui reste à la maison
Ce sont les Marx Brothers oubliés par Lénine
En mil neuf cent dix-sept place de la Nation

Paris, je ne t’aime plus

Paris en manteau noir habillé par Descartes
A perdre son latin on met tout un quartier
Paris de la Sorbonne qu’ils ont pris pour un claque
Un étudiant en carte ça doit se visiter

Paris, je ne t’aime plus

Paris des beaux enfants en allés dans la nuit
Paris du vingt-deux mars et de la délivrance
O Paris de Nanterre, Paris de Cohn-Bendit
Paris qui s’est levé avec l’intelligence

Ah! Paris quand tu es debout
Moi je t’aime encore.

© Léo Ferré

Présenté par Ginette Villeneuve.

p.s. : © Il est interdit de mettre les textes de mes bulletins sur vos sites, forums, groupes, news, etc. Bulletin réservé présentement pour cette liste d’envoi seulement.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel