Accueil bulletin Je t'aime 2007/04/04 mercredi

2007/04/04 mercredi

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

En ce temps-là, le Roi avait l’habitude au moment de Noël de faire couper un sapin et l’installer, sans décoration, dans la pièce principale du château, cela symbolisait l’éternité par le feuillage toujours vert du sapin et, comme les jours commençaient à allonger, la victoire de la lumière sur les ténèbres.

En ce temps-là les sapins pensaient et parlaient, or un jeune et petit sapin était persuadé que c’est lui qui allait être choisi cette année. Quand le garde forestier passa, il lui :
– « je t’aime, oh oui je t’aime, garde forestier, choisis moi ».

Mais le garde forestier ne l’entendit pas et en choisit un plus grand. Alors, le petit sapin se mit à pleurer, à pleurer toutes ses larmes et au fur a mesure que les larmes coulaient le long de son feuillage, elles gelaient et formaient une guirlande brillante.

Le garde forestier se retourna et vit ce spectacle merveilleux et dit,
– « Mais que je t’aime, petit sapin, c’est toi que j’emmène dans le château. Une fois dedans tout le monde admira le petit sapin et chacun lui dit, je t’aime petit sapin que tu es beau ».

Mais la chaleur dans la pièce suffit à faire fondre peu à peu les larmes gelées.

Alors pour retrouver cette beauté, ils inventèrent les guirlandes d’argent qui décorent aujourd’hui nos sapins de Noël.

Par Claude Roques.

Présenté par Ginette Villeneuve. Pour voir le site de Claude faites une recherche sur Google : Claude Roques et Joëlle Butôt-Roques

p.s. : © Il est interdit de mettre les textes de mes bulletins sur vos sites, forums, groupes, news, etc. Bulletin réservé présentement pour cette liste d’envoi seulement.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel