Accueil Blague à part! Le garde-pêche

Le garde-pêche

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Un couple passe ses vacances à pêcher dans une lac du nord du Québec. Le mari aime pêcher dès l’aurore. Sa femme préfère la lecture. Un matin, le mari revient au chalet après plusieurs heures de pêche et décide de faire une sieste.

Bien que peu familière avec le lac, la femme décide de faire un tour en bateau. Elle navigue une courte distance, arrête le moteur, jette l’ancre et continue la lecture de son livre.

Arrive le garde-pêche dans son hors-bord. Il s’approche de la dame et lui dit :

– Bonjour Madame. Qu’est-ce que vous faites?
– Je lis un livre, répond-elle (pensant « C’est pourtant évident »).
– Vous êtes dans une zone de pêche interdite.
– Désolée monsieur mais je ne pêche pas, je lis.
– Oui, mais vous avez tout l’équipement. Je dois vous conduire au poste et produire une contravention.
– Si vous faites ça, je devrai vous accuser d’agression sexuelle.
– Mais je n’ai rien fait!
– C’est vrai, mais vous avez tout l’équipement.

La jeune nonne
Une toute nouvelle nonne, jeune et belle, va se confesser :
-Mon Père, je dois vous avouer quelque chose… je ne porte jamais de culotte sous ma robe. »
-Ce n’est rien, ma fille. Rendez-vous à l’autel pour demander pardon à Jésus. Sur le chemin, vous réciterez trois Pater, deux Ave et ferez cinq roues avant.

La sortie du bordel
Un p’tit garçon de huit ans assez futé, observe les allés et venues au sortir d’un boxon.
Tout à coup, il se met à poursuivre le dernier client qui vient d’en sortir en lui criant:
– Et là-bas monsieur,je vous ai vu! Je vous ai vu sortir du bordel. Je vais le dire à tout le monde!
L’homme se retourne vers le garçon et lui tendant un petit billet,lui dit :
-Allez file et que je ne t’entende plus!

Non content de ce fait, le garnement s’empresse de suivre notre homme jusqu’à sa porte:
– Ah! Ah! Maintenant je sais où tu habites. Je vais le dire à tout le monde!
L’homme retourne une fois de plus dans son porte monnaie et redonne un autre petit billet au ptit garçon:
-Allez file et que je ne te revois plus, vilain garnement!

Content de sa journée,le garçon, fier de lui, s’en retourne auprès de son père afin de lui raconter comment il a gagné cet argent:
– Quoi,s’écrie le père en colère! Tu n’es qu’un sale petit voyou!

Et,lui filant la fessée de sa vie,lui dit:
– Et maintenant file à l’église pour te confesser!

Voici notre petit gamin,entrant dans le confessional, la petite porte s’ouvre, et notre garnement de dire:

– AH! AH! Maintenant je sais où vous travaillez!

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel