Accueil Blague à part! Coup vache ?

Coup vache ?

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Des trois fermiers de ce petit village, c’est toujours le même qui rapporte le plus de lait à la fromagerie.
Pourtant tout le monde sait qu’il ne possède que quelques vaches.

Quel est son secret?

Intrigués, les deux autres décident d’aller lui poser la question :
– Mais comment fais-tu pour obtenir tant de lait avec si peu de vaches? C’est quoi ton truc?
– Oh! c’est tout simple!
– Je le savais! Tu utilises des produits spéciaux!
– Mais non… Où vas-tu chercher ces idées. Des produits spéciaux pour les vaches, mais non!
– Alors comment?
– Bien c’est simple, le matin quand je vais traire mes vaches, pour les motiver je leur pose toujours la même question : « Alors mes petites! Ce matin qu’est-ce que vous me donnez? Du lait ou du steak? »

Le pire moment de mon existence
Roger et Robert prennent un verre à leur bar favori.
La discussion en vient à évoquer le « pire moment de leur existence ».

Roger raconte sa pire expérience :
– Moi, c’était il y a 5 ans. J’étais sur l’autoroute et j’ai été pris dans un carambolage monstrueux. Je me suis retrouvé encastré avec un poids lourd devant moi et un poids lourd derrière moi. Il a fallu 6 heures aux pompiers pour me désincarcérer. Ça a vraiment été le pire moment de mon existence.

Robert acquiesce puis raconte son pire moment :
– Moi, ça remonte à il y a une vingtaine d’années. J’avais vingt ans et j’étais plutôt beau gosse. Un soir, je me suis retrouvé dans l’appartement de cette femme mariée et tu peux me croire, c’était vraiment un coup extraordinaire ; elle était capable de te faire bander rien qu’en te lisant le bottin téléphonique.

Bref, ce soir là, j’étais en train de lui faire l’amour, ça criait et ça rugissait de plaisir dans la chambre et puis tout à coup, on s’est arrêtés, on venait d’entendre une clé tourner dans la serrure.

On savait tous les deux que c’était le mari qui rentrait! J’allais enfiler mes vêtements, mais le temps de réagir, le mari était déjà là dans la chambre, il m’avait plaqué par terre et m’avait attrapé par les couilles!

Roger hausse les sourcils et lui demande :
– Et qu’est-ce qui était le pire, d’entendre la clé tourner dans la serrure, ou bien de te faire agripper par les couilles, à poil dans la chambre d’une femme mariée?
– Ni l’un ni l’autre, répond Robert. Le pire moment, ça a été quand j’ai reconnu le son du mari qui ouvrait son canif de poche avec les dents…

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel