Cette histoire commença lorsqu’un squelette entra dans le bar pour commander :
– Sers-moi une bière et une moppe…

Pendant ce temps, Ernest et Juju discutaient au bar :
– Hey, depuis que j’ai l’écran géant dans mon salon, ben… J’ai mal aux yeux, faudrait que je vois un “zieuiste” !

– On dit pas un “zieuiste”, on dit un oculiste !

– Ben non, c’est aux yeux que j’ai mal!

C’est alors que deux autres gars en complet noir,déjà pas mal amochés, firent à leur tour entrée en pleine discussion :
– On vient d’enterrer le vieux, satané grippe-sous. Tiens, tu parles, il était mathématicien.
Sur la pierre tombale, la famille on a fait inscrire le texte suivant :
“Toute sa vie, il a additionné et multiplié, il n’a jamais soustrait. Aujourd’hui, ses héritiers ont divisé.”

Barma! Deux bières, une pleine et une vide mon ami arrête de boire ! Ha!Ha!Ha!Ha!

Tiens, c’est ben un drôle de perroquet que t’as là barman…

– Il est sans pattes.

– Eh ben, qu’est-ce qui est arrivé à ce perroquet ?

– Je suis né comme ça, dit le perroquet.

– Eh, on dirait qu’il a compris ce que je disais et qu’il a répondu.

– Je comprends chaque mot. Je suis terriblement intelligent et très cultivé.

– Ah ouais ? Et bien explique moi comment tu tiens sur ta perche.

– C’est à dire… c’est un peu embarrassant… comme je n’ai pas de pattes, je me sers de mon petit zizi de perroquet comme d’une sorte de crochet. Tu ne peux pas le voir à cause de mes plumes.

– Wow, dit le gars, alors comme ça, tu peux vraiment comprendre et répondre a ce qu’on te dit ?

– Bien sur. Je parle couramment français et anglais et peux tenir une conversation sur des sujets divers :
politique, religion, économie, physique, philosophie… Bien sur, je suis assez calé en ornithologie.
Tu devrais m’acheter avec ton héritage et me sortir de ce trou, je serais un compagnon très agréable.

Le barman regarde le gars en rinçant un verre :
– C’est 5000$.

– C’est un peu cher mais effectivement, tu vaux ton prix.

Alors il rentre chez lui.

Les semaines passent et le petit perroquet est
fantastique. Il est amusant, intéressant, un bon copain, il comprend tout, sympathise avec les problèmes de son maître et est de bon conseil.

Un jour, le type revient du boulot. Le perroquet, lui râle quelque chose couché en dessous du fauteuil situé près de son perchoir :
– Psst.

Il approche et le perroquet dit à voix basse :

– Je ne sais pas si je devrais te dire ça mais ta femme et le facteur…

– Quoi, ma femme et le facteur ?

– Chuuut… Eh bien, quand il est passé ce matin, ta femme lui a ouvert, vêtue seulement d’une chemise de nuit quasi transparente, l’a fait entrer et elle l’a embrasse sur la bouche.

– Quoi ? Et puis, qu’ont ils fait ?

– Il a soulevé sa chemise de nuit et l’a caressée sur tout le corps…

– Hein ? Et puis, qu’a-t-il fait ?

– Il a commencé a lui embrasser les seins, puis le ventre, puis le bas-ventre…

– Quoi ? Et puis ? Qu’a-t-il fait ? Réponds !

– Désolé… Je ne sais pas, j’ai commencé à bander et je me suis cassé la gueule…

88888

Plus dans la section

Blague à part!

Related Post
  • 23 November 2020 par › Planète Québec

    Patron! Patron!

    Dites, patron… Ça se passe à la direction d’une très grande entreprise… –...Readmore
  • 21 November 2020 par › Planète Québec

    Un fonctionnaire tombe sur un Génie

    Le génie de la lampe frappe encore Un fonctionnaire qui avait décidé de faire un peu de ménage d...Readmore
  • 20 November 2020 par › Planète Québec

    Dex petits combles…

    Le comble de la patience pour une musicienne? -Mettre le dos sur le sol et attendre l’introduc...Readmore