Cette histoire est arrivée dans une toute petite ville de l’île de Terre-Neuve. Une histoire à la Alfred Hitchcock. Terrifiant!

Une nuit sans lune, un homme marche sur une route. Il pleut. Les rafales de vent et de pluie sont terribles. L’homme à peine à voir devant lui.

Soudain, il aperçoit une auto qui s’approche, très lentement, et qui arrête à sa hauteur. Le gars, immédiatement, ouvre la portière, et monte dans la voiture. Une fois bien assis, il constate qu’il n’a personne derrière le volant.

La voiture commence à rouler lentement. Le gars regarde la route devant lui, et aperçoit une courbe très prononcée qui s’approche. Pétrifié, il commence à prier pour sa vie.

Juste avant la courbe, une main passe par la fenêtre et tourne le volant dans la bonne direction.

L’homme, paralysé par la peur, regarde la main qui réapparaît chaque fois qu’on approche d’une courbe. Il est atteint d’une peur blanche. L’effroi. Il ouvre la bouche pour crier, mais pas un seul mot n’arrive de sortir de sa gorge. Il tremble. N’en pouvant plus, les yeux affolés, il ouvre la portière et saute sur la route.

Sans regarder derrière lui, le gars fonce dans la nuit, le vent, la pluie, le froid, sans se retourner, ni s’arrêter. Il voit enfin des lumières, et d’un pas rapide, il approche d’un petit bar à l’allure sinistre.

Exténué, à bout de souffle, il pousse la porte, s’approche du bar, et demande un Screech*.

– Faites-le double!

Il avale les deux verres, et en demande deux autres.

Encore tremblant de peur, il raconte son histoire à tous le monde. Il voit encore l’image de la main qui tourne le volant. Une grosse main, puissante, et velue.

Le groupe, autour de l’homme, écoute son histoire, en silence. Dehors, le vent rafale toujours. La pluie s’écrase sur les fenêtres. L’homme commande un autre Screech et se met à pleurer.
– J’ai peur. Je ne comprends pas.
Une demie-heure plus tard, deux gars entrent dans le bar. Mouillés, les cheveux plaqués sur le visage, ils s’attablent et commande une bière. Soudain, l’un d’entre-eux s’écrie:
– Hé! C’est le tata qui a monté dans l’auto pendnt qu’on l’a poussait!!!!!
> > >
P.S. (Screech) Rhum brun fabriqué à Terre-Neuve.

– Un envoi de Luc Tessier

*****

Un optimiste attends Minuit pour être certain que la nouvelle année est arrivée!

Un pessimiste attends Minuit pour être certain que la vieille année et bien partie.

Un envoi de Marie Thérèse Trachy

88888

Plus dans la section

Blague à part!

Related Post
  • 16 April 2021 par › Planète Québec

    Le p’tit gars chez les putes

    Un petit garçon traverse le quartier “hot” de la ville en voiture avec son papa. “...Readmore
  • 15 April 2021 par › Planète Québec

    Les apparences

    Un couple passe ses vacances à pêcher dans une lac du nord du Québec. Le mari aime pêcher dès l...Readmore
  • 14 April 2021 par › Planète Québec

    La sortie du bordel

    Un p’tit garçon de huit ans assez futé, observe les allés et venues au sortir d’un bo...Readmore