Accueil Billet d'humeur de Jeff de Bruxelles Football

Football

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :
Bonjour à tous, Ici Jeff de Bruxelles,
mon billet d’humeur, nous sommes le 3 février 2017
Depuis toujours, je suis un amoureux du football. A ce titre, tout ce qui touche à ce sport m’intéresse. Que ce soit au plus niveau qu’aux clubs inférieurs. Ayant la chance encore de participer à des compétitions, en tant qu’arbitre s’entend, la passion est toujours là, mais l’âge aussi, mais avec une hygiène de vie, un entrainement régulier et une volonté comme aux premiers jours, j’arrive avec mes soixante huit ans au compteur, à ressentir beaucoup de sensations à la pratique de ce sport et de m’immiscer, le cas échéant,  à des conversations avec des protagonistes ayant les mêmes centres d’intérêt que moi, sans être largué. Notamment, au sujet de footballeurs étrangers dans notre championnat, belge en l’occurence, quoiqu’en Europe, tout le monde est logé à la même enseigne. Constatant qu’actuellement, il n’y a plus que 39% de belges dans les équipes de première ligue ! six joueurs étrangers sur dix ! Mais, où sont passés tous nos jeunes, formés dans nos centres de formation, pourtant réputés, qui à l’ âge de 20 ans, ne peuvent trouver des équipes professionnelles pour pratiquer et vivre de leur sport ? où sont-ils victimes du marché mondial, des agents de footballeurs, sentant les transferts mirobolants,  parfois peu scrupuleux, profitant du système capitaliste ?  ou alors, sont-ils barrés par une concurrence de joueurs étrangers de couleurs ? sans être raciste, bien sur, je m’aperçois que certaines équipes du haut niveau belge, sont alignés 6/7 joueurs de couleur de peau différentes! que lors du dernier mercato hivernal, en l’occurence, un club belge vient de transférer 6 joueurs d’origine africaine ! Je ne dis pas que leur possibilité physique intrinsèque est meilleure ou pas que nos jeunes joueurs belges mais certainement que leur valeur marchande est plus grande, de ce fait, les royalties touchées par les intermédiaires sont plus conséquentes. Le monde change, devient cosmopolite, nous le voyons dans la société. Par contre, le fossé se creuse. Une équipe nationale, la Belgique pour ne pas la citer sera bientôt composée de joueurs d’origines étrangères naturalisés belges,  avec deux ou trois autochtones de couleur blanche parfois et c’est déjà le cas ! Alors, où sont nos jeunes , prometteurs et plein d’avenir ? à végéter dans les divisions inférieurs ? Tous les championnats étrangers sont maintenant composés de joueurs de différentes nationalités , sauf en Afrique , où seul, parfois,  l’entraîneur d’une équipe nationale est d’origine européenne , et même si nos jeunes pousses auraient demandés leur naturalisation, je n’ai pas encore vu dans une équipe, participant à la coupe d’Afrique des nations, un joueur blanc et à fortiori un joueur belge de talent aligné !
J’en déduits , qu’importe la couleurs de peau, il faut que nos jeunes, vivants en Belgique, est la possibilité et les moyens de confronter ,sportivement parlant , dans un championnat qui leur serait totalement consacré. A savoir, une compétition , réservée à leur âge, max 21 ans, débutant dans un championnat amateur, à l’instar d’une division 3 par exemple, et qui pourrait s’aguerrir, pour éventuellement accéder à l’échelle supérieure. Beaucoup d’équipes, notamment en France, font jouer leurs jeunes joueurs, sortants de centre de formation, dans une compétition relevée où l’enjeu est d’accéder à la division supérieure, de se faire remarquer et peut-être, transférés dans des clubs de l’élite, ayant reçu un bagage technique  et une expérience suffisants. Pour l’instant, en Belgique, ce n’est pas à l’ordre du jour.  Qu’on se le dise.
Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel