Editeur
Yvonne Courage
Tél: 514-843-0006

Représentant en marketing
Denys Courage
Tél: 514-843-4430

Info Floride
Rep. Autorisé de PLANETE QUEBEC

Journaliste
Jasmine Legoute
Tel: 954-237-3149
Email: jlegoute@
hotmail.com


Marketing
Margaret Mitchel Armand
Tel: 954-478-7510
Email: margaretarmand@
gmail.com


Denise Lefebvre
Tel: 954-922-7026
Email: lefe5321@
globetrotter.net


Isabelle Duncan
Tel: 305-775-1048
Email: iduncan@
hotmail.com


ACFF Rep. Autorisé de PLANETE QUEBEC
On en parle!

Nouveautés tous les jours dans votre courrier-électronique
Votre adresse :
Club Planète Destination Soleil Jeux Winternet Sexologie Généalogie
Showbiz Recettes Nettie St-Denis Blagues Sondage

Appel au calme


Jeudi le 17 avril, 2008

Montreal

Floride

New York


Pauvre mère


Agence France-Presse

Port-au-Prince

De nouveaux actes de violence accompagnés de tentatives de pillages étaient en cours mercredi en Haïti, où les Casques bleus de l'ONU sont à nouveau intervenus avec des tirs de gaz lacrymogène à Port-au-Prince, près de la présidence haïtienne, selon des témoins.

Très tôt dans la matinée, de nombreux groupes de jeunes, dénonçant le coût de la vie, ont pris possession de plusieurs rues du centre-ville de la capitale et de ses abords, jonchés de barricades faites de pneus et de grosses pierres.

Toutes les activités sont paralysées et de nombreux commerces ont été mis à sac par des manifestants armés de gourdins, certains portant des armes à feu, toujours selon des témoins.

Des manifestants qui tentent de se rapprocher du Palais national, siège de la présidence, sont repoussés par des Casques bleus de la Mission de stabilisation de l'ONU en Haïti (Minustah) qui font usage de gaz lacrymogène et de tirs en l'air, ont témoigné des reporters de radios de la capitale.

A New York, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a appelé au calme en Haïti, a indiqué son service de presse. «Le secrétaire général appelle au calme et exhorte tous les manifestants à renoncer à tout acte de violence», précise un communiqué.

En milieu de journée, il était difficile de savoir si ces violences avaient fait des victimes. Les manifestations mardi avaient fait une quinzaine de blessés.

Les bureaux de la station radio Vision 2000 ont été la cible de nombreux jets de pierres, ont aussi déclaré sur les ondes des présentateurs, qui ont lancé un appel à l'aide d'urgence à la police haïtienne.

A Pétion-ville, un quartier de la banlieue de Port-au-Prince, des groupes de manifestants ont saccagé plusieurs maisons de commerce, des centres de santé et des bureaux de services publics, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestations qui visent à protester contre une hausse soudaine des prix de produits alimentaires de base se sont étendues mercredi à la province.

Aux Gonaïves (ouest), à Saint-Marc (nord), des centaines de manifestants sont aussi descendus dans les rues, entraînant la fermeture des écoles et de commerces, selon des radios haïtiennes.

Depuis le début des émeutes il y a une semaine en Haïti, au moins cinq personnes ont été tuées par balles et une quarantaine blessées, selon des sources hospitalières.

Selon la Télévision nationale haïtienne (TNH), le président haïtien devait prononcer très prochainement une allocution à l'attention de la population haïtienne. «Il doit annoncer des mesures, il y a aussi des décisions politiques dont j'ignore la portée», a indiqué une source officielle ayant demandé à conserver l'anonymat.

Les prix des produits alimentaires ont flambé en une semaine en Haïti où un sac de 120 livres de riz, la nourriture populaire, est passé de 35 à 70 dollars tandis que le prix de l'essence connaissait une troisième hausse en moins de deux mois.

Peuplé de 8,5 millions d'habitants, Haïti est le pays le plus pauvre du continent américain. 80% de sa population vit avec moins de 2 dollars par jour, soit en dessous du seuil de pauvreté.

Appel au calme

Le président haïtien René Préval a lancé mercredi un appel au calme aux Haïtiens qui manifestent violemment depuis une semaine dans le pays contre le coût de la vie et les prix élevés des produits alimentaires.

«La solution à la crise de la vie chère est mondiale et nous payons les conséquences de mauvaises politiques appliquées depuis 20 ans en Haïti», a déclaré le chef de l'État lors d'une allocution diffusée par la télévision nationale d'Haïti.

M. Préval a demandé aux Haïtiens de ne pas se livrer à des pillages et à des destructions. «Cela ne vas pas résoudre les problèmes du pays», a-t-il dit. «J'ai ordonné à la police haïtienne et aux soldats de l'ONU de mettre fin aux pillages», a-t-il encore déclaré.

Le président haïtien a indiqué qu'il allait rencontrer des importateurs de produits alimentaires pour tenter de faire baisser les prix des produits de base. Il a aussi demandé aux Haïtiens de consommer des produits haïtiens, estimant que cette solution contribuerait à résoudre la crise actuelle.

De grosses détonations étaient entendues mercredi en milieu de journée à Port-au-Prince au moment de la diffusion du message pré-enregistré du président haïtien.

REF : Agence France-Presse




On en parle!
Yvonnesoleil@aol.com

Archives

Editeur
Yvonne Courage
Tél: 514-843-0006

Représentant en marketing
Denys Courage
Tél: 514-843-4430

Info Floride
Rep. Autorisé de PLANETE QUEBEC

Marketing
Margaret Mitchel Armand
Tel: 954-478-7519
Email: margaretarmand@gmail.com

Jasmine Legoute
Tel: 954-237-3149
Email: jlegoute@hotmail.com

Représentante en marketing
Denise Lefebvre
Floride (954)922-7026
De mai à octobre:
Québec (418) 243-3238
ACFF Rep. Autorisé de PLANETE QUEBEC


Pour faire découvrir ce texte à quelqu'un d'autre..

Votre nom :

Votre adresse-é :

L'adresse-é du destinataire :



Imprimez ce texte
Copyright © 1995 - 2005 Planète Québec inc. Tous droits réservés.

Free web templates