Accueil Anne Roberge Pourquoi il ne faut pas acheter – de véhicule Ford

Pourquoi il ne faut pas acheter – de véhicule Ford

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Pendant que Ford affiche une perte de 12,7 milliards de dollars, l’entreprise accorde à son nouveau patron, Alan Mulally (il vient de Boeing) 28 M$ pour 4 mois de travail.

Ça commence avec un salaire de 666 667 $, calculé au prorata de son salaire annuel de 2M$. Puis un bonus d’entrée de 7,5 M$.

Suivent différentes compensations telles l’utilisation des avions de la compagnie, le coût du déménagement, la maison de location.

Et pour clôturer, 19,1 M$ de stock-options, évaluées à 19,6 M$ pour un total de 28M$.

En même temps, Ford a annoncé la mise à pied de 40 000 travailleurs d’ici 2008.

Bon disons que Mulally n’est pas responsable des malheurs de Ford puisqu’il vient d’arriver, mais ce n’est pas le cas du président du conseil William Ford, qui a quand même engrangé 10,5 M$ l’an dernier.

Le directeur financier, Don Leclair, a reçu 4,4 M$ et le patron de Ford Amérique du Nord, Mark Fields, 5,6 M$.

Bon, j’arrête ici.

En même temps, Ford devrait perdre le deuxième rang aux États-Unis, derrière General Motors pour être remplacé par Toyota.

Quand vous perdez des milliards, et que vous accordez des avantages pharaoniques à vos dirigeants, vous mériter de périr.

Si les actionnaires sont trop imbéciles pour tolérer une telle situation, ils ne méritent que de perdre leur argent.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message