Accueil Anne Roberge Les trucs de la SAQ

Les trucs de la SAQ

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Alors qu’elle refuse de recycler des millions de bouteilles de vin et d’alcool, la Société des alcools du Québec veut nous faire croire qu’elle a l’environnement à coeur en lançant une opération de relations publiques.

Hé oui, dans un communiqué émis hier (lire plus bas) la SAQ annonce qu’elle multiplie les efforts pour agir au quotidien pour la protection de l’environnement.

La bonne nouvelle? Réduire l’utilisation des sacs en plastique. La SAQ promet de remplacer gratuitement votre vieux sac réutilisable par un nouveau, à la condition expresse qu’il soit très usé. Tout à fait génial!

Vous n’avez pas de sac, on va vous en vendre un et puis on va donner une partie de revenus à la Fondation de la faune du Québec.

Bravo, on va utiliser moins de plastique, mais le grand dossier de l’environnement à la SAQ c’est le recyclage des quelque 60 millions de bouteilles vendues dans ses magasins et qui ne reviennent pas.

Difficile ou impossible? Foutaise. Les épiceries et les dépanneurs reprennent les bouteilles de bière, et en Ontario, le Liquor Board pratique la consigne.

60 millions de bouteilles dans la nature, c’est ça le vrai dossier.

Commentaire de la SAQ

Bonjour,

L’article omet de préciser plusieurs éléments dont le fait que :

  • la SAQ contribue financièrement à la collecte sélective qui s’étend à 97% de la population québécoises;
  • les centres de tri reçoivent 60% des bouteilles de vin et de spiritueux vendus;
  • les contenants de verre de la SAQ représentent 5% de l’ensemble des déchets au Québec et 28% de tous les contenants et emballages de verres utilisés au Québec
    et plus encore.

    Au plaisir,

    Linda Bouchard
    Responsable, relations de presse
    Société des alcools du Québec

    Communiqué

    Les sacs à vie de la SAQ – Pour réduire la consommation du plastique

    MONTREAL, le 13 juin /CNW Telbec/ – La SAQ multiplie les efforts pour agir au quotidien pour la protection de l’environnement et en ce sens, la réduction de l’utilisation de sacs de plastique est l’un de ses objectifs.

    Pour ce faire la SAQ propose à sa clientèle une idée novatrice qui présente une solution à long terme: les sacs à vie! C’est simple! Les clients de la SAQ pourront désormais demander à ce que soient renouvelés leurs sacs réutilisables SAQ lorsque ces derniers seront altérés ou trop usés, et ce,
    gratuitement!

    La famille des sacs réutilisables SAQ s’agrandit!

    La SAQ annonce du même souffle une nouvelle génération de sacs réutilisables à son effigie. Résistants et attrayants, les nouveaux sacs de polypropylène sont en vente dès cette semaine dans tout le réseau de succursale de la SAQ au coût de 1 $. Ils arborent deux visuels différents qui seront mis au goût du jour au gré des saisons. Les sacs de polypropylène
    s’ajoutent au sac de coton de la SAQ lancé en février 2006 au coût de 2,25 $.

    La SAQ a écoulé 200 000 exemplaires de ces sacs depuis.

    Désireuse de faire un geste concret pour le développement durable, la SAQ maintient son engagement à verser un montant de 0,50 $ à la Fondation de la faune du Québec pour chaque sac réutilisable vendu. Elle a d’ailleurs remis un
    chèque de 100 000 $ à la Fondation, montant correspondant à cette portion de la vente des sacs de coton jusqu’au 31 mars dernier.

    Toutes les sommes recueillies seront investies dans le Fonds pour la biodiversité et les habitats. Ce fonds a été créé par la Fondation de la faune pour la protection des espèces fauniques en danger du Québec.

    En 2006, les fonds recueillis auprès de la SAQ et d’autres partenaires d’affaires ont permis à la Fondation de soutenir dix-huit projets portant, par exemple, sur la protection de sites de reproduction du chevalier cuivré, une
    espèce menacée unique au Québec, ou encore sur l’habitat du faucon pèlerin ou de la tortue des bois, deux espèces vulnérables. Ces projets sont initiés et mis en oeuvre par divers groupes voués à la conservation, dans différentes
    régions du Québec.

    Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
  • Partagez cette page avec :
    Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message