Accueil Anne Roberge Des Québécois anglophones pourraient créer un nouveau parti politique

Des Québécois anglophones pourraient créer un nouveau parti politique

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Déçus et ulcérés par le premier ministre Jean Charest qui ne leur donne pas suffisamment de place dans le gouvernement, et ne les écoute pas assez, des anglophones de l’ouest de Montréal comptent lancer une nouvelle formation politique pour les représenter à l’Assemblée nationale du Québec.

Nom du parti? Affiliation Québec. Nom de son leader? Allen Nutik, un résident de Westmount.

Le premier ministre a nommé Yolande James ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, mais elle demeure l’unique anglophone dans son cabinet ministériel. Et plusieurs croient qu’on l’aurait avant tout parce qu’elle est une femme de couleur.

Dans le conseil des ministres précédent, les anglophones avaient trois ministres pour les représenter: Lawrence Bergman, Geoffrey Kelley et Thomas Mulcair.

Ce groupe d’anglophones n’est pas plus satisfait de l’Action démocratique du Québec et, quant au Parti québécois, il ignore même leur existence.

À la fin des années 80, les anglophones avaient créé le Parti égalit, sans grand succès.

Que se passera-t-il cette fois?
Malin qui peut nous le dire tant ça va vite!

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message