Vieillards, ramassez vos chairs flasques et mettez-vous à courir !

Que se passe-t-il avec les vieux ? Appartiennent-ils à un autre monde ? Pourquoi démissionnent-ils ? Un vieillard sur mille a un reflet d’intelligence dans les yeux. Les autres sont éteints. Il faut dire que certains ont commencé à s’éteindre dès l’enfance. À douze ans, certains enfants sentent le mort qu’ils seront devenus à 70 ans. Peut-on faire quelque chose pour empêcher ça ?

N’allons-nous pas rencontrer un jour des hommes et des femmes qui défient le temps et renoncent à devenir gâteux ? Les vieux, hormis quelques spécimens fort rares, ont dans les yeux l’horreur du gouffre vers lequel ils s’avancent, car il y a un gouffre pour eux: ils y ont cru toute leur vie, ils s’y sont préparés en courbant l’échine et en soupirant.

Presque tous sont des athées qui prient mécaniquement, juste au cas où cela pourrait améliorer leur sort. Ils prient parce qu’ils retombent en enfance et que l’enfance est l’époque de la prière. Il faut que ça change.

Je dis ceci aux vieillards qui me lisent en ce moment: si vous n’avez pas perdu ce qui vous reste d’intelligence et si vous êtes encore capables de rire de vous et de vous caricaturer dans votre misère, alors, oui, ramassez vos chairs flasques et mettez-vous à courir.

Je ne crois pas que cela va abréger votre vie. Au contraire, cela pourrait la prolonger. Certains hésiteront ici entre la chaise roulante et le marathon: c’est aussi aberrant que ça! Quand quelqu’un décide de s’asseoir et de ne plus se relever, croyez-moi, il fait sa propre volonté. C’est dans sa tête qu’il démissionne. C’est là qu’il se paralyse.

Je préfère rire de la sottise des vieillards démissionnaires que de m’apitoyer sur leur sort. Il y a moyen par la conscience d’harmoniser la vieillesse. Les vieillards devraient retourner à l’eau, nager, s’ébattre, redécouvrir la souplesse perdue.

Le poid de la vie peut être allégé en changeant de milieu et d’attitude. Les vieillards devraient apprivoiser le passage à l’infini par le rire, la belle folie, la fantaisie.

88888

Plus dans la section

André Moreau - en liberté

Related Post
  • 24 April 2006 par › Planète Québec

    Ma vérité toute nue

    Dans une philosophie de la lumière et de la joie pure comme la mienne, il n’y a pas de place ...Readmore
  • 4 April 2006 par › Planète Québec

    Je vis nu

    Certaines personnes ont beaucoup de difficulté à vivre en société. Les explications qu’on ...Readmore
  • 15 March 2006 par › Planète Québec

    2,000 ans de malheur chrétien

    Le jovialisme tel que je le vis et l’enseigne aujourd’hui sera considéré demain comme ...Readmore