Accueil André Moreau - en liberté Ma vérité toute nue

Ma vérité toute nue

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Dans une philosophie de la lumière et de la joie pure comme la mienne, il n’y a pas de place pour des cachotteries, du non-dit, de l’irréfléchi. Tout doit être pensé, exprimé, manifesté.

D’où mon culte de la vérité qui n’a rien à voir avec les motifs qui inspirèrent les morales et la religion, car la vérité est chez moi une façon de me mettre à nu, d’oser dire qui je suis, même si cela contrarie tout le monde.

J’ai adopté un mode de vie entièrement révélé, comme si j’habitais une maison de verre. Tout le monde peut voir ce que je fais, sait ce que je pense, écoute ce que je dis, lit ce que j’écris. Je ne me cache pas.

Mon journal est la description exacte de ma façon de vivre, de penser et d’être. Les moindres détails de mon existence sont révélés, je parle de mes maladies, de mes défauts, de mes habitudes amoureuses, de mes transgressions.

C’est parce que j’ai atteint l’universel que je n’ai plus rien à dissimuler. N’importe qui peut avoir accès à ma vie privée, me voir nu, m’entendre répondre à ses questions les plus indiscrètes.

Ce que je me permets ne semble jamais avoir une réelle importance pour moi. Je ne crains pas les conséquences de mes paroles ou de mes écrits.

Qu’on me lance des tomates sur la rue ou qu’on m’insulte à la télévision, je considère cela comme une confirmation que je dérange par la vérité criante de mes réflexions.

Quand les autres me donnent carte blanche, cela signifie qu’ils sont suicidaires, car personne n’excelle autant que moi à se mettre en danger.

Je me figure absolument libre et indépendant de toute influence problématique. Je rayonne donc comme cela me plaît et propose mes découvertes comme des critères généraux de comportement.

Les institutions réagissent fort; leurs porte-parole se croient obligés de corriger mes déclarations. Mais j’en remets et j’insiste.

Je suis réellement conscient d’agir d’une façon universelle et que ma philosophie est valable jusqu’en Chine, et même sur la Lune.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel