Pouvez-vous être heureux? Savez-vous créer, mettre au monde quelque chose qui vous dépasse? Êtes-vous capable de comprendre que votre vie n’a de sens que parce que vous lui en donnez un?

Il faut habituer nos yeux à la perception de la beauté pour qu’enivrés par la splendeur de la vie nous sachions nous consacrer à notre être profond.

I am the eye with which the universe beholds itself, écrit Shelley. En effet, nos yeux permettent à la vie que nous portons en nous de s’apparaître à elle-même dans le grand jour de l’être.

Mais, combien comprennent que la vie doit être intensément vécue?

Il ne faut pas avoir peur de vivre avec soi-même. L’existence doit être acceptée pour pouvoir être transformée. Les vieilles craintes du passé doivent faire place à une nouvelle audace.

Nous ne montrons pas assez de témérité dans la vie. “Il vaut mieux être hardi que prudent.” Lorsque nous mourrons, la seule chose que nous ne nous pardonnerons pas sera de ne pas avoir assez osé.

Nous devons être grands dans l’amour, le bonheur, l’ouverture et la participation à nos sources infinies. Il faut aller au bout de nous-mêmes, ne pas reculer devant l’inconnu.

Nous possédons tous un secret que nous devons percer.

Qui nous donnera la clé de notre être? Les devins, les psychanalystes, les prêtres? Non, personne ne peut nous révéler à nous-mêmes. Nous seuls pouvons nous donner les instruments pour prospecter notre âme.

Il se peut qu’une personne lucide nous soit d’un grand secours, mais elle ne pourra jamais nous délivrer de notre fardeau. Elle ne peut que nous éclairer sur le choix conscient que nous faisons de notre destin.

La créativité est l’élément le plus puissant de la vie humaine. Si nous n’utilisons pas toute notre créativité pour donner à notre vie un sens, nous ne méritons pas de vivre. Notre vie n’a aucun sens prédéterminé. Nous la faisons telle qu’elle est.

L’important, c’est de laisser être. Jésus, Heidegger et les Beatles l’ont dit. Mais rien n’a été fait. Tout le monde attend la grande révélation. Il faudra bien un jour qu’un homme se laisse vraiment être.

http://pages.infinit.net/jovialst

88888

Plus dans la section

André Moreau - en liberté

Related Post
  • 24 April 2006 par › Planète Québec

    Ma vérité toute nue

    Dans une philosophie de la lumière et de la joie pure comme la mienne, il n’y a pas de place ...Readmore
  • 4 April 2006 par › Planète Québec

    Je vis nu

    Certaines personnes ont beaucoup de difficulté à vivre en société. Les explications qu’on ...Readmore
  • 15 March 2006 par › Planète Québec

    2,000 ans de malheur chrétien

    Le jovialisme tel que je le vis et l’enseigne aujourd’hui sera considéré demain comme ...Readmore