Je pense aujourd’hui aux milliers d’écoliers qui rêvent au suicide. Vous croyez que j’exagère ? Non pas ! Il n’y a pas que les écoliers japonais qui pensent à se supprimer.

Les suicides d’enfants sont plus fréquents qu’on ne croit au Québec. Et que penser des adolescents qui tombent dans la mélancolie, l’ennui, le défaitisme, le sentiment du vide ou de l’absurde ?

Oui, je sais, même le non-sens a un sens. Mais, quand il est facile de rire, de rêver, de croire en l’avenir, d’aimer la vie, d’opter pour la voie royale au lieu d’emprunter un sentier perdu, pourquoi ne pas s’orienter vers la joie parfaite ?

Oui, je l’affirme, on peut connaître ici les joies du Paradis sans faire aucun effort. Uniquement en se laissant être, car notre être profond sait mieux que nous ce qui nous convient.

Se suicider, c’est désespérer de la vie quand elle est si prometteuse, c’est se détourner follement du bonheur, sans raison, pour rien.

La plupart des personnes malheureuses sont malheureuses pour rien, car même dans la plus grande pauvreté ou la plus grande détresse morale, on peut encore sentir percer la joie des profondeurs qui constituent l’étoffe de notre être.

On se suicide parce qu’on a la vue obscurcie par des chimères, rétrécie, devenue obtuse. On ne fixe plus qu’un point avec obstination au lieu d’embrasser l’univers tout entier.

Un jeune homme qui venait de sauter du troisième étage, écrit Belline, dans l’ambulance qui l’emportait à l’hôpital s’écria, juste avant de mourir et après avoir eu une vision : ” Ah ! qu’il était beau mon avenir.” Mais, il avait compris trop tard.

Pour ma part, j’ai dompté ce qu’il y a de plus terrible sur terre. Comment ne serais-je pas libéré, heureux, jovialiste ? Je vous souhaite de vivre à la fois de façon sublime et folle comme je le fais. Vous ne serez plus malades, ni malchanceux, ni pauvres, ni seuls, ni suicidaires. Une énergie indicible s’installera en vous. M’a-t-on compris ?

88888

Plus dans la section

André Moreau - en liberté

Related Post
  • 24 April 2006 par › Planète Québec

    Ma vérité toute nue

    Dans une philosophie de la lumière et de la joie pure comme la mienne, il n’y a pas de place ...Readmore
  • 4 April 2006 par › Planète Québec

    Je vis nu

    Certaines personnes ont beaucoup de difficulté à vivre en société. Les explications qu’on ...Readmore
  • 15 March 2006 par › Planète Québec

    2,000 ans de malheur chrétien

    Le jovialisme tel que je le vis et l’enseigne aujourd’hui sera considéré demain comme ...Readmore