Ils sont là. Ils nous écoutent. Ils nous parlent. C’est à nous d’avoir quelque chose à dire, et de tendre l’oreille.

Comment entre-t-on en contact avec eux? Par l’action. Oui, par l’action. Un individu complètement inactif n’ouvre pas de porte.

Les grands transparents, comme j’aime les appeler, aiment profiter de l’activité d’un cerveau créateur pour s’immiscer dans ses pensées. Il faut donc être particulièrement attentifs à ce qui se dit en nous.

Penser, c’est parler tout bas; parler, c’est penser tout haut. Il m’arrive de me parler à moi-même. La chose arrive à beaucoup de gens et plusieurs se croient fous à cause de cela. Moi, je me sais normal.

La technique du monologue mental a déjà inspiré de grandes œuvres. Celle du dialogue mental, toutefois, n’est pas tellement prise au sérieux. On croit qu’il s’agit tout simplement de l’imagination.

Sans doute en est-il ainsi au début. Mais soudain, une présence s’immisce dans la conversation. Ce qui n’était qu’un support fictif, un point d’appui imaginaire, devient une expérience astrale… puis celle-ci fait irruption dans le réel.

Les toujours-vivants sont là, devant vous. Physiquement? Non, mais dans leur densité substantielle. Cette densité est ce qui reste en vous, toujours. Par exemple, si votre mère n’est plus de ce monde, c’est votre mère-comme-présence.

Quand un homme pense, et qu’il est volontairement conscient, ses pensées sont si claires qu’il voit arriver ses interlocuteurs dans sa tête. Il sait tout de suite qu’il ne se parle plus strictement à lui-même, mais qu’il dialogue.

Revoyez le « Dialogue avec la mère » des frères Taviani, inspiré de Pirandello. La mère est là devant l’auteur. Elle lui parle. C’est direct, sans détour. Puis, tout se termine par une vision de bonheur.

Après un dialogue de ce genre, la fatigue s’en va. Le bonheur apporte l’énergie.

Il faut renouer avec les toujours-vivants. Ils sont là et ce ne sont pas des imbéciles. Les imbéciles sont transformés en fumier après leur mort et ne peuvent plus nous déranger.

88888

Plus dans la section

André Moreau - en liberté

Related Post
  • 24 April 2006 par › Planète Québec

    Ma vérité toute nue

    Dans une philosophie de la lumière et de la joie pure comme la mienne, il n’y a pas de place ...Readmore
  • 4 April 2006 par › Planète Québec

    Je vis nu

    Certaines personnes ont beaucoup de difficulté à vivre en société. Les explications qu’on ...Readmore
  • 15 March 2006 par › Planète Québec

    2,000 ans de malheur chrétien

    Le jovialisme tel que je le vis et l’enseigne aujourd’hui sera considéré demain comme ...Readmore