Accueil À la rencontre de Jésus Un homme plus grand que nature

Un homme plus grand que nature

- Imprimer ce texte - Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message

Partagez cette page avec :

Évangile selon Marc

Pierre déclare que Jésus est le Messie 8,27-30

Jésus s’inquiète de ce que les gens le prennent pour un sauveur politique dont la tâche serait de libérer le peuple d’Israël de la domination romaine. C’est pourquoi il demande un jour à ses disciples : « Que disent les gens à mon sujet? ». Selon les disciples, l’idée que les gens se font de Jésus est assez banale; on le considère comme l’un ou l’autre des grands personnages de la tradition religieuse : Jean-Baptiste, Élie, un prophète. « Et vous leur demanda Jésus, qui dites-vous que je suis? » Pierre prend la parole : « Tu es le Messie ». Cette manière de voir Jésus, peut-être plus juste, est en même temps plus compromettante, car elle pourrait être interprétée en termes politiques plutôt que spirituel. D’où la prudence de Jésus « qui leur ordonna sévèrement de n’en parler à personne ».

La transfiguration de Jésus 9,2-13

Jésus vient d’annoncer à ses disciples que l’humiliation, la souffrance et la mort l’attendent dans un avenir rapproché. De quoi plonger ses amis dans la déception et la peine la plus profonde. Mais tout n’est pas terminé. Jésus a aussi déclaré qu’ « il se relèvera de la mort ». Les disciples se demandent ce que cela peut bien vouloir dire et, pour être honnête, nous de même. C’est pour donner un aperçu de cette réalité que l’évangéliste Marc crée une scène extraordinaire où Jésus, tout en restant visible aux yeux de ses disciples, est introduit dans une dimension surnaturelle. Il y est présenté sous un aspect qui défie les lois de la nature : « Ses vêtements devinrent d’un blanc si brillant que personne sur toute la terre ne pourrait les blanchir à ce point ». Il s’entretient familièrement avec deux des plus grands prophètes de la religion juive, Élie et Moïse, morts depuis longtemps. Dieu lui-même se fait entendre et confirme son identité divine : « Un nuage survint et les couvrit de son ombre, et du nuage une voix se fit entendre : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le! ». En somme, dit Marc à ses lecteurs anciens et contemporains, Jésus est un homme plus grand que nature. Même si cette réalité demeure enveloppée de mystère, on peut croire que la souffrance ne saurait l’abattre, que la mort ne peut l’anéantir.

Les Pharisiens demandent un signe miraculeux 8,11-13

Les Pharisiens n’y croient pas. Eux qui sont de fidèles pratiquants et pensent de ce fait avoir une relation privilégiée avec Dieu ne croient pas que l’autorité de Jésus vienne de Dieu. Ils lui demandent donc de faire un miracle comme signe de son identité divine. À bout de patience devant leur obstination, « Jésus soupira profondément » et refusa leur demande. Il ne tient pas à être reconnu comme un faiseur de prodige.

Imprimer ce texte - Cliquez ici pour recevoir ce texte par courriel
Partagez cette page avec :
Cliquez sur mon nom pour m'envoyer un message