Évangile selon Matthieu, chapitre 20

Cette parabole a tout pour provoquer un chef syndical ! Jésus y présente le propriétaire d’une vigne qui, d’après nos normes du travail, traite injustement ses employés : il donne à tous le même salaire même si certains ont travaillé plus longtemps que d’autres. Les ouvriers qui se sentent lésés dans leur droit critiquent l’employeur : « Ces ouvriers engagés en dernier n’ont travaillé qu’une heure et tu les as payés comme nous qui avons supporté la fatigue d’une journée entière de travail sous un soleil brûlant! ». Et ils ont raison, si l’on se fie à notre sens de la justice. Mais justement, Jésus ne présente pas une situation qui serait régie par nos valeurs et nos lois; il prend bien soin de le préciser au début de la parabole : « Voici, en effet, à quoi ressemble le Royaume des cieux » avertit-il. Jésus parle ici de Dieu et de sa façon particulière de voir les choses. Il veut signifier que Dieu accorde gratuitement le salut à qui fait un simple geste dans sa direction. Ce n’est pas par nos efforts, nos bonnes œuvres ou notre recherche de la perfection qu’on s’attire les bonnes grâces de Dieu et qu’on mérite un traitement privilégié. La gratuité du salut n’annule pas pour autant notre part de responsabilité, comme l’illustre la guérison des deux aveugles sur le chemin de Jéricho. Ceux-ci doivent exprimer avec force leur désir, comme nous devons nous tourner résolument vers la source de notre libération.

Autre renversement : Jésus condamne la recherche de la notoriété spirituelle et du pouvoir qui y est associé, comme l’apprend la mère des disciples Jacques et Jean qui demande pour eux des privilèges. Jésus ne reconnaît de valeur qu’au service rendu dans l’humilité. « Si l’un de vous veut être grand, il doit être votre serviteur, et si l’un de vous veut être le premier, il doit être votre esclave ».

Dieu n’agit pas toujours selon la logique humaine et ne répond pas nécessairement aux attentes des hommes. Les disciples s’en rendent compte une nouvelle fois en entendant Jésus annoncer sa mort et sa résurrection alors qu’ils espéraient du Fils de Dieu qu’il mette fin à la misère du peuple d’Israël.

Plus dans la section

À la rencontre de Jésus

Related Post
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 19 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens

    Évangile selon Marc Jésus parcourt la Galilée 1,35-39 Jésus ne ménage pas ses efforts. La foule...Readmore