Évangile selon Matthieu, chapitre 4 versets 18 à 22 et chapitre 10 versets 1 à 25

Jésus se déplaçait par toute la Galilée nous dit l’évangéliste. Il enseignait dans les synagogues de la région, il prêchait et il guérissait les gens de leurs maladies et de leurs infirmités. La vie d’itinérant qu’il mène n’est certes pas facile : la fatigue, la faim, la soif, les intempéries, la menace des animaux sauvages ainsi que des brigands constituent son quotidien. Au fil du temps sa réputation se répand. De grandes foules venant de partout le suivent. Ainsi se forme un réseau d’amis et de sympathisants qui lui rendent de petits services, subviennent à ses besoins élémentaires et parfois, comme Lazare et ses sœurs, lui offrent un foyer où se reposer.

La tâche est immense : enseigner à des petits groupes, prêcher devant des foules nombreuses, réconforter les inquiets, guérir les maladies du corps et de l’âme, revigorer les infirmes, libérer les possédés de leurs obsessions, donner de l’espoir à tous. Toujours au nom d’un Dieu proche et attentif aux besoins des gens. Jésus se rend bien compte qu’il n’y arrivera pas tout seul, surtout que le mouvement qu’il a amorcé de concert avec son cousin Jean prend de plus en plus d’ampleur. Il a besoin d’alliés fidèles qu’il prendra la peine de former spécialement en vue de transmettre à leur tour son message et d’imiter son action. Il appellera d’abord quatre hommes à le suivre : Simon surnommé Pierre et son frère André, puis Jacques et Jean les fils de Zébédée. Des pêcheurs, des hommes simples, ordinaires, sans mérite particulier. Jésus estime qu’on n’a pas besoin de qualifications exceptionnelles ni d’accomplissement remarquable pour participer à sa mission et devenir, comme il le dit « des pêcheurs d’hommes ».

Plus tard s’ajoutera à ces premiers appelés huit autres disciples qui formeront ensemble le groupe des douze apôtres. Jésus leur confie comme mission d’annoncer au peuple d’Israël cette énigmatique nouvelle déjà mise de l’avant par lui-même et par Jean-Baptiste : « Le Royaume des cieux s’est approché ». Ces envoyés auront aussi la responsabilité, quoi qu’il leur en coûte, de faire du bien autour d’eux : guérir les malades, rendre la vie aux morts, purifier les lépreux, chasser les esprits mauvais.

Plus dans la section

À la rencontre de Jésus

Related Post
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 19 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens

    Évangile selon Marc Jésus parcourt la Galilée 1,35-39 Jésus ne ménage pas ses efforts. La foule...Readmore