Évangile selon Marc

Jésus guérit beaucoup de malades 1,29-34

De retour en Galilée, à la maison de Simon et d’André Jésus fait preuve de la même autorité bienfaisante. Il lui suffit de prendre la main de la belle-mère alitée pour la faire se lever et la guérir de sa fièvre. À la suite de ces événements, et contrairement à ce qui s’est produit hors de son pays, sa réputation de puissant guérisseur se répand. « Toute la population de la ville était rassemblée devant la porte de la maison » transportant vers Jésus tous les malades et les possédés. Et Jésus les guérissait. Les gens ne connaissent cependant pas encore son identité réelle, à l’exception des « esprits mauvais » qu’il ne laisse pas parler afin de protéger son anonymat.

Jésus guérit un lépreux 1,40-45

C’est le même désir d’anonymat qui porte Jésus à s’adresser en ces termes au lépreux qu’il vient de guérir de sa maladie : « Écoute bien, lui dit-il, ne parle de cela à personne ». L’homme ne tient aucun compte de cette demande « mais il se mit à raconter partout ce qui lui était arrivé ». À cause de cette indiscrétion nous dit Marc, « Jésus ne pouvait plus se montrer dans une ville; il restait en dehors, dans des endroits isolés ». Ce comportement étrange de Jésus s’expliquerait par sa volonté de ne pas laisser entendre qu’il est le Messie, l’envoyé de Dieu, auprès d’une population qui n’est pas encore en mesure de comprendre le sens véritable de son identité.

Jésus guérit un homme paralysé 2,1-12

La foule est tellement dense qu’elle bloque l’entrée de la maison où se trouve Jésus. Ce qui n’est pas pour arrêter quatre cowboys de village arrivant avec un homme paralysé sur sa natte ! Ils montent tout simplement sur le toit et ouvrent un trou par lequel ils descendent l’intéressé. S’arrêtant à la foi de ses hommes plus qu’à leur sans gêne Jésus adresse ces mots au paralysé : « Je te le dis, lève-toi, prends ta natte, et rentre chez toi ! ». Auparavant il avait fait une déclaration encore plus choquante, du moins aux oreilles de certains : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés ». Les maîtres de la loi, perplexes, se demandent : « Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi? Il fait insulte à Dieu. Qui peut pardonner les péchés? Dieu seul le peut ! ». Cette fois Jésus lève pour ainsi dire un coin du voile sur son identité divine : « le Fils de l’Homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés ».

Plus dans la section

À la rencontre de Jésus

Related Post
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 19 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens

    Évangile selon Marc Jésus parcourt la Galilée 1,35-39 Jésus ne ménage pas ses efforts. La foule...Readmore