Évangile selon Matthieu, chapitre 24

Les disciples voient dans la destruction du temple annoncée par Jésus un signe de la fin des temps. Ils veulent en savoir plus à ce sujet. Jésus se met alors à prédire une litanie de malheurs tous plus horribles les uns que les autres. C’est l’apocalypse. Mais apocalypse ne signifie pas anéantissement, car Jésus choisira ce moment pour se révéler de façon définitive. La fin de ce monde-ci apparaît ainsi promesse de renouvellement. Cependant personne ne sait, si ce n’est le Père, quand viendra ce jour ou cette heure. C’est pourquoi il faut toujours se tenir prêt à accueillir Dieu dans son existence en jouant son rôle le mieux possible en cette vie comme le ferait un serviteur fidèle.

En attendant le grand jour

Chapitre 25

Jésus illustre par trois paraboles l’attitude souhaitable en prévision de la rencontre avec Dieu. L’attente vigilante d’abord, comme celle des jeunes filles qui se préparent avec soin aux fêtes nuptiales auxquelles elles sont invitées. Le travail assidu aussi pour exploiter au mieux les talents reçus à la naissance plutôt que de les laisser inutilisés comme le ferait un serviteur paresseux. Et finalement l’attention aux plus petits, ceux qui ont faim et soif, qui sont pauvres et nus et malades, qui sont étrangers et emprisonnés.

Plus dans la section

À la rencontre de Jésus

Related Post
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 26 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens (suite)

    Évangile selon Marc Jésus guérit un homme sourd et muet 7, 31-37 Dans l’évangile de Marc Jésu...Readmore
  • 19 April 2020 par › René Guindon

    La réaction des gens

    Évangile selon Marc Jésus parcourt la Galilée 1,35-39 Jésus ne ménage pas ses efforts. La foule...Readmore